PARTAGER

La Sonatel est en train d’opérer une «révolution» sur son offre internet. Elle va commercialiser la fibre optique dans un mois. Cette offre comparée à l’Adsl est 10 fois supérieure. Les difficultés à envoyer des fichiers lourds, à se connecter sur un Cloud ou à télécharger seront qu’un mauvais souvenir !

Dans son ambition de faire du Sénégal un hub numérique, la Sonatel vient de poser un pas de géant. En effet, elle a lancé jeudi passé la fibre optique. Il s’agit d’un support de transmission haut débit qui va permettre aux clients de bénéficier de débits jusqu’à 10 fois supérieurs à ceux de l’Adsl. Autrement dit, l’envoi de lourds fichiers, le téléchargement entre autres difficultés résultant d’une utilisation d’une connexion Adsl vont devenir des parties de plaisir. Ce qui ne risque pas de déplaire aux utilisateurs d’internet en quête de rapidité. En effet, la fibre optique est le meilleur de la connectivité internet. Mais pour en disposer, il faudra patienter.
D’après Karim Mbengue, directeur des Relations extérieurs de la Sonatel, la fibre optique sera commercialisée dans un mois. A cet effet, les alentours de la cité Keur Goorgui et une partie de Dakar-Plateau seront «fibrés» d’ici la fin du mois d’octobre, promet la Sonatel. Si pour le moment, son tarif est resté méconnu, n’empêche la commercialisation de la fibre optique revêt un enjeu majeur pour la simple et bonne raison que le Sénégal ambitionne d’ici 2025, de tirer 10% de son Pib sur l’économie numérique. En ce sens, disposer de la fibre optique va accélérer de manière significative l’atteinte de cet objectif. Car les terminaux de nouvelle génération, tels que les consoles de jeux, la Tv connectée etc. exigent des débits performants. Ainsi la Sonatel, en devenant la première entreprise à lancer cet outil, conforte la position de leader dans le marché. La fibre optique sera destinée aussi bien aux entreprises qu’aux ménages.
Il faut noter que la fibre optique est un support de transmission à très haut débit. On y fait circuler un signal lumineux qui transporte les informations. Cela atteint des vitesses élevées sur de grandes distances, et sans affaiblissement ou perturbation du signal. Les débits sont constants et ne sont altérés par la distance entre le lieu de connexion et le centre technique. On passe d’une transmission par signal électrique à un signal lumineux ; une véritable évolution par rapport aux technologies existantes jusqu’à présent sur le fixe, comme l’Adsl, et même sur le mobile, comme la 4G.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here