PARTAGER

Voilà un mois que le marché des transferts a fermé et toujours aucune nouvelle de Hatem Ben Arfa. Ce dernier n’a visiblement toujours pas trouvé de club. Mais qu’est-il donc arrivé à l’enfant terrible du football français ?
L’on se souvient qu’il avait expliqué, deux jours après la clôture du mercato, son chômage en ces termes : «Aucun des challenges qui m’ont été proposés ne m’a excité. C’est comme avec une femme, si elle ne t’excite pas, laisse tomber frère.»
Dans sa livraison de cette semaine, le magazine France Football donne quelques éléments de réponse pour mieux comprendre la situation de Ben Arfa. A en croire le célèbre magazine français, Ben Arfa se serait montré très gourmand lors du mercato, alors que de nombreux clubs ont manifesté leur intérêt.
«On lui a demandé poliment, mais quand les réponses traînent. A un moment donné, il faut sentir que l’envie est partagée. On lui avait soumis quelque chose, mais visiblement il a décidé de ne rien décider. Je sais son amour pour le foot, mais le haut niveau, c’est aussi des exigences. Sinon, à quoi cela servirait-il de s’entraîner», a expliqué l’entraineur du Havre, Paul Le Guen.
Le Havre n’est pas la seule équipe face à laquelle Ben Arfa s’est montré hésitant. L’Espa­nyol Barcelone, la Sampdoria, le Betis Séville ou même l’Espé­rance de Tunis avaient exprimé un certain intérêt pour le joueur. Mais ce dernier s’est montré un peu trop exigeant.
«A partir du moment où Ben Arfa considère qu’il doit être au centre du projet sportif, ça ne pouvait pas aller plus loin», a expliqué une source bien informée du dossier Ben Arfa à France Football. Même un gros salaire n’a pas pu séduire l’ancien Marseillais puisqu’un club chinois s’est proposé pour le joueur. «Niet», a répondu Ha­tem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here