PARTAGER

Hervé Renard va-t-il rempiler à la tête des Lions de l’Atlas ? Pour le moment il ne veut pas encore en discuter. Attendant sûrement la fin du Mondial. Justement pour «Russie 2018», le sélectionneur du Maroc a donné hier la liste préliminaire des joueurs qui prendront part aux deux prochains matchs amicaux en vue de la préparation du Mondial 2018.

Selon des sources proches du sélectionneur national Hervé Renard, ce dernier refuse d’entamer les discussions pour le renouvellement de son contrat avec la Fédération royale marocaine de football (Frmf). C’est en tout cas ce que révèle le quotidien arabophone Al Akhbar dans son édition du 13 mars.
En effet, l’entraîneur des Lions de l’Atlas préfère attendre les résultats de son équipe à la prochaine Coupe du monde avant de décider de son sort. De son côté, la Frmf, par souci de maintien d’un bon climat au sein de la sélection nationale, suit son sélectionneur et préfère donc reporter les négociations de renouvellement du contrat à l’après-Mondial.
Par ailleurs, la Fifa vient d’annoncer le programme des Lions durant le Mondial russe. En effet, la délégation marocaine s’envolera vers la Russie le 10 juin, soit 5 jours avant leur première rencontre face à l’Iran. La délégation marocaine devrait atterrir à Voronej, à l’écart des grandes villes du pays, avant de repartir à Saint-Pétersbourg le 13 juin pour son premier match, et revenir le 16 juin à Voronej, pour se déplacer à Moscou deux jours plus tard.

Renard retient El Kaabi dans une liste de 28 joueurs
En pleine préparation du Mondial 2018, le Maroc a programmé deux matchs amicaux à la fin du mois. Les Lions de l’Atlas affronteront d’abord la Serbie le 23 mars à Turin en Italie puis l’Ouz­békistan le 27 mars à Casablanca. Dans cette optique, le sélectionneur Hervé Renard a dévoilé ce mardi sa liste de 28 joueurs convoqués.
Aux côtés des têtes d’affiche Benatia, Dirar, Belhanda, Harit, Ziyech, Boufal et Boutaib, on retrouve évidemment Ayoub El Kaabi, meilleur joueur et buteur (9 réalisations) du Chan 2018 remporté avec les Lions locaux et convoqué pour la première fois en A. Coéquipiers à Utrecht, Yassin Ayoub et Zakaria Labyad signent également leur grand retour en sélection avec le Nantais Yacine Bammou.
Pas de trace en revanche du défenseur central Jawad El Yamiq (fraîchement transféré au Genoa où il ne joue pas) ni du percutant Ismail Haddad (Wydad), déterminants dans la conquête du Chan, ce qui provoque quelques polémiques sur les réseaux sociaux.
Alors qu’il retrouve tout juste l’équipe première à Saint-Etienne, Oussama Tannane manque également à l’appel, tout comme Achraf Bencharki, parti dans le Golfe, et l’attaquant Youssef El-Arabi qui rêvait d’un retour. Le Dijonnais Fouad Chafik est absent sur blessure, à l’instar d’Adel Taarabt (Genoa) qui voit un éventuel retour s’envoler pour raisons médicales.

Télescopage : «Maroc 2026» et «United 2026» se croisent à Amman

Dans le cadre des efforts du pays pour remporter l’organisation de la Coupe du monde dans son édition de 2026, le président du Comité de candidature du Maroc, Moulay Hafid Elalamy, s’est déplacé samedi dernier à Amman, capitale de la Jordanie. Accom­pagné de Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, il a voulu profiter de la tenue de la réunion du Comité exécutif de l’Association des fédérations de football de l’Asie de l’Ouest (Waff) pour promouvoir la candidature marocaine et essayer de convaincre.
Ce déplacement a été un véritable succès, comme le rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du 13 mars. La délégation marocaine a bénéficié d’un accueil chaleureux de la part du président de la Fédération jordanienne de football, le prince Ali ben Al Hussein, qui n’est autre que le frère du Roi Abdallah II de Jordanie.
Pour rappel, la Waff est constituée de 13 fédérations que sont la Jordanie, le Bahreïn, l’Arabie saoudite, la Syrie, la Palestine, l’Iran, le Koweït, l’Irak, les Emirats Arabes Unis, le Liban, le Qatar, Oman et le Yémen.
Les protagonistes du dossier concurrent ont eux aussi fait le déplacement jusqu’à Amman pour les mêmes raisons. C’est le président de la Concacaf et le Secrétaire général de la fédération mexicaine, qui sont venus défendre le dossier nord-américain, comme le rappelle le quotidien.
Rappelons, par ailleurs, que les dossiers de candidature devront être transmis à la Fifa au plus tard le vendredi 16 mars. L’instance les examinera pour validation et les soumettra au vote des fédérations lors du 68ème Congrès de la Fifa prévu pour le 13 juin prochain, à la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde en Russie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here