PARTAGER

Après la piteuse élimination des Eléphants, l’heure est aux réunions et consultations à la Fédération ivoirienne de football. Marc Wilmots devrait être limogé dans les prochains jours par Sidy Diallo.

D’ici à vendredi, Marc Wilmots devrait se voir signifier son limogeage de la tête de l’Equipe nationale de Côte d’Ivoire par Sidy Diallo. Le président de la Fédération ivoirienne de football est désormais conscient d’avoir fait une grosse erreur en allant chercher l’ancien sélectionneur des Diables Rouges alors qu’il n’avait pas fait acte de candidature. Une véritable erreur de casting que le patron du football ivoirien veut réparer en se séparant de son sélectionneur. Ce qui devrait permettre à Sidy Diallo de sauver sa propre tête mise à prix par les Ivoiriens.

Wilmots ne compte pas démissionner
Sidy Diallo et ses plus proches collaborateurs vont ainsi rencontrer le Belge pour faire le point et trouver un accord pour une séparation à l’amiable. Assis sur un confortable salaire de 60 mille euros (39 millions Cfa), Marc Wilmots ne démissionnera pas. Il l’a signifié à plusieurs de ses proches. D’ailleurs interpellé sur son avenir, il a été très prudent : «Mon avenir ? Les réponses à chaud ne sont jamais bonnes», a-t-il indiqué en conférence de presse.
Sous contrat jusqu’en juin 2019, le technicien belge est en position de force et s’attend à percevoir une coquette indemnité de licenciement. C’est ainsi qu’il avait procédé avec la Fédération belge après l’Euro. Il avait refusé de démissionner et avait encaissé un joli chèque après son limogeage.
Avec Sportmania

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here