PARTAGER

Le «Grand Serigne» de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop, s’est dit jeudi en phase avec la décision de la Fédération sénégalaise de handball (Fshb) de porter devant la justice sportive l’affaire portant sur l’exclusion de l’Equi­pe féminine du Sénégal de la Can 2016 de la discipline, qui s’est déroulée à Luanda (An­go­la).
«Ce qui s’est passé dépasse l’entendement, je suis en phase avec la Fédération de handball», a dit M. Diop, chef supérieur de la communauté lébou et ancien président de la Fshb, dans un entretien avec l’Aps dont il était l’invité de la rédaction.
Abdoulaye Makhtar Diop, qui fut commissaire aux comptes de la Confédération africaine de handball (Cahb), a dit ne pas comprendre la posture de l’instance continentale sur cette question. «Comment la Cahb peut attendre un avis sur cette question qui a été déjà traitée par ses instances», s’est-il interrogé, confortant la Fshb dans son idée d’aller jusqu’au bout dans cette affaire.
Doungou Camara aurait dû attendre trois ans après sa dernière sélection avec l’Equipe junior de la France avant de jouer avec le Sénégal, selon la Commission juridique de l’instance continentale. Une interprétation que la partie sénégalaise assure ne pas comprendre, d’autant que la joueuse en question a été jugée apte par la Cahb depuis le tournoi de qualification olympique joué à Luanda (Angola) en mars 2015.
«Même si la Fédération n’obtient pas gain de cause, il est important d’aller au bout de cette affaire inextricable et difficilement compréhensible», a insisté le «Grand Serigne» de Dakar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here