PARTAGER

Omar Diagne «Omez» décortique l’affiche Balla Gaye 2-Modou Lô. L’ancien directeur technique de Baol mbollo et patron de «Omez sport center» campe les forces en présence en direction de ce combat revanche de feu, prévu demain au stade Senghor.

Préparation
«Les deux lutteurs en veulent, c’est pourquoi ils n’ont pas lésiné sur les moyens pour voyager afin de se préparer sérieusement. Ils ont fait du renforcement de capacités, de performances en direction de cette confrontation ô combien importante dans leur carrière. Chacun d’entre eux s’est mis dans une approche de préparation afin de contenter ses supporters. On ne peut pas dire lequel des deux s’est mieux préparé. Il y a des paramètres qu’on ne maîtrise pas. Modou Lô est dans la continuité par rapport à sa préparation. Mais par rapport à son voyage, on ne peut pas savoir s’il a travaillé un autre aspect ou pas. Concernant Balla Gaye 2, il a morphologiquement changé. Il avait besoin de se dégraisser. Le mental, c’est une confiance en soi. Je crois que ces deux lutteurs sont psychologiquement prêts. C’est sur l’enceinte qu’on pourra les juger réellement sur d’autres aspects.»

Combat-éclair ou combat à l’usure ?
«C’est inscrit dans l’Adn de Balla Gaye 2 qui a l’habitude de ne pas attendre ses adversaires. Au coup de sifflet de l’arbitre, il a l’habitude de foncer sur son adversaire tel un Lion qui fonce sur sa proie. Hormis contre Gris Bordeaux où il a lutté avec une endurance pendant 30 minutes, tous les autres duels qu’il a eu à livrer ont été des combats-éclair. L’issue du combat dépendra donc de la première attaque que Balla Gaye 2 fera face à Modou Lô. C’est de cette première attaque qu’on aura certainement la réponse de la question selon laquelle la confrontation sera un combat-éclair ou un combat à l’usure. En fait, la clef du combat réside dans la première attaque venant de l’un ou l’autre. C’est un duel entre deux lutteurs aux styles diamétralement opposés.»

Rapport de forces
«La force c’est en fonction du poids, de la masse volumineuse et de la mesure. Il faut peser l’athlète en fonction de ces trois aspects physiques pour savoir sa force. Alors que l’on pense que la force tient sa substance de l’anatomie fonctionnelle du corps humain. Balla Gaye 2 est plus avantagé par sa masse, sa rallonge et sa taille, mais cela ne veut pas de dire qu’il dispose plus de force que Modou Lô.»

Pression en pensant au combat de 2010
«Qui lutte en pensant au combat de 2010 se fera une pression supplémentaire sur les épaules et la conscience. Ils devraient oublier ce combat et remettre les compteurs à zéro pour pouvoir faire un bon résultat. Ce combat 2010 sera un poids dans l’esprit de celui qui luttera avec. C’est bon de s’en servir avant le combat pour se fixer un objectif comme les deux protagonistes ont eu l’habitude de dire pendant leur face-à-face.»

Encadrement technique
«Le problème sera du côté de l’encadrement de Balla Gaye 2 qui a changé. Au niveau de son écurie, on ne sent pas l’implication de Balla Gaye 1 et Lamine Golo. Par contre, Modou Lô a gardé les mêmes hommes. Il a toujours à ses côtés Alioune Dione et Pape Mbaye. J’ai vu Moussa Fall et Moustapha Guèye intégrer le staff de Balla Gaye 2. Le changement d’encadrement technique peut-il être source de problème pour Balla ? Ça dépend de l’environnement, des consignes.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here