PARTAGER

Après avoir pris le meilleur sur Elton lors de sa dernière sortie dans l’arène, Reug-Reug affronte, le 15 juin, Gris 2, le jeune frère de Gris Bordeaux. Le fait pour le lutteur de Thiaroye de maîtriser les deux formes de lutte, simple et avec frappe, est un avantage certain. Le Quotidien a recueilli les avis de deux experts : le professeur de l’Inseps Djibril Seck et l’ancienne gloire Boy Kairé.

Beaucoup d’observateurs estiment que le fait de maîtriser aussi bien la lutte simple que la lutte avec frappe est un avantage. Reug-Reug qui est à l’aise sur ces deux formes de lutte, part donc favori face à Gris 2 le 15 juin prochain.
Joint par Le Quotidien, le professeur de l’Inseps, Djibril Seck, relativise une telle position même s’il considère que Reug-Reug est «un phénomène qui monte». «Il n’a rien à prouver, il est devenu plusieurs fois champion d’Afrique de la Cedeao. Nous avons des statistiques où il a fait plus de 200 combats.»
Mais selon l’expert qui enseigne la lutte simple, cela n’en fait pas pour autant le potentiel vainqueur d’un combat face à un «adversaire aussi valeureux».

Allier les deux formes de lutte rend Reug-Reug compétitif
«Si Reug-Reug est complet sur toutes les formes de lutte, Gris 2, qui est dans une grande écurie, maitrise aussi la lutte simple. Tous les deux sont des lutteurs de caractère. Ils sont très offensifs, c’est un combat qui ne décevra pas les amateurs.» Et notre interlocuteur de poursuivre : «Ils ont des arguments stratégiques, techniques, ils ont des arguments par rapport à leur entourage. Ce sont des lutteurs d’avenir qui n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière. Ce sont des jeunes qui incarnent le renouvellement générationnel de l’arène.»
Par contre Boy Kairé est d’avis que Reug-Reug «dispose d’un avantage du fait que c’est un lutteur compétitif au vu de ses nombreux combats en lutte simple». «C’est un lutteur qui garde le rythme et il a en même temps des arguments à faire valoir dans la bagarre», souligne l’ancien lutteur de Soumbédioune. Qui indique tout de même que Reug-Reug fera face à «un sacré client réputé difficile à battre pour avoir réussi à faire le plein de confiance autour de lui par un parcours sans faute à l’image de Reug-Reug».
En tout cas, selon Boy Kairé, «les deux lutteurs, jusqu’ici invaincus, partent à chances égales. Reug-Reug peut être d’un cran au-dessus sur le plan technique. Mais il va faire face à un Gris 2 très solide avec une masse imposante».
Notons que Gris 2 a effectué 8 combats pour 8 victoires avec des victimes qui ont pour noms : Diagar Diagar, Boy Remorque 2, Alam Dare, Cartouche et Boy Socé. A cette liste, faut ajouter Auguste, Pakala et Ablaye Ndiaye.
Quid de Reug-Reug ? Le sociétaire de l’écurie Thiaroye Cap-Vert est dans une série de 14 combats sans défaite, avec 12 victoires et 2 sans verdict. Il a battu Sa Ngoumba, Obama, Boy Diouf, Boy Niague 2, Alioune Sèye Jr, Balla Gaye Jr, Fall Yarakh, Bazouka Ngoye, Bébé Saloum, Brise de mer, Jordan et Elton. Pour les deux combats sans verdict c’était contre Pape Yékini et Clinton.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here