PARTAGER

Sorti victorieux de manière spectaculaire de son duel contre Gris 2, Reug Reug est sur toutes les lèvres suite à son exploit face au frère du Tigre de Fass. Poussant le promoteur Luc Nicolaï à le proposer à Ama Baldé. Une affiche jugée prématurée par des acteurs de la lutte.

Reug Reug a mis tout le monde d’accord sur son talent. Les plus sceptiques ont été convaincus suite à une belle victoire samedi dernier face à Gris 2 à l’occasion des 20 ans de Luc Nicolaï dans l’arène. Le pensionnaire de l’écurie Thiaroye Cap-Vert est venu à bout du frère de Gris Bordeaux à la suite d’une prise spectaculaire.
Spécialiste aussi bien de la lutte simple que de la lutte avec frappe, Reug Reug est craint par beaucoup de lutteurs, comme le fait remarquer Doudou Diagne Diecko, le président de l’Association des amateurs de lutte. «Il y a beaucoup de lutteurs qui ont retourné l’avance qu’ils avaient empochée d’un promoteur pour se mesurer à Reug Reug. De la manière avec laquelle il a battu un poids lourd comme Gris 2 fait qu’on ne peut plus dire que Reug Reug n’est pas un excellent lutteur. Vraiment c’est un champion», ne tarit pas d’éloges le président des amateurs.
A la question de savoir s’il a maintenant les épaules assez larges pour prétendre rencontrer les ténors de l’arène, Doudou Diagne “Diéko” pense que Reug Reug, malgré ses qualités, «a encore besoin de temps pour confirmer».
«Reug Reug doit encore s’expliquer avec des lutteurs de sa catégorie. Avant de se projeter sur les ténors. Je pense qu’il pourra se mesurer à des lutteurs comme Amanekh, Papa Sow qui partage l’écurie de Fass avec Gris 2», tient-il à préciser au moment où l’éventuel combat entre lui et Ama Baldé est agité par le promoteur Luc Nicolaï qui n’exclut pas de l’offrir aux amateurs le 1er janvier 2020. «Je pense que c’est prématuré pour Reug Reug de se mesurer à Sa Thiès ou Ama Baldé», conseille notre interlocuteur qui reconnait que «Gris 2 a brûlé les étapes en croisant Reug Reug alors qu’il a des limites».
L’ancien champion de lutte, Boy Kairé, pense que si Reug Reug est en avance sur les autres lutteurs de sa génération c’est parce qu’il est plus compétitif grâce aux Mbapattes. «C’est grâce aux Mbapattes qu’il tient sa large panoplie technique, sa science de la lutte pure. Franchement c’est un excellent lutteur. C’est à grâce aussi aux Mbapattes qu’il est difficile à battre», tente de convaincre Boy Kairé.
Mais malgré qu’il reconnaisse son expertise, le père de Diène Kairé est du même avis que Doudou Diagne Diecko. «Il lui reste encore du chemin à faire. Reug Reug aura besoin de croiser d’autres lutteurs de la catégorie espoirs pour mieux convaincre de la pertinence de s’expliquer avec les Ama Baldé, Sa Thiès et autres. Il a l’avenir devant lui, il est jeune, il a encore du chemin à faire», analyse Boy Kairé.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here