PARTAGER

Le mouvement Entente cordiale pour la réélection de Macky (Encore Macky) attribue la paternité de la gestion de marché Bou Bess à la commune dirigée par le maire libéral Cheikh Dieng. «Le marché appartient à la commune de Djiddah Thiaroye Kao. Par conséquent, les recettes issues de la collecte de taxes doivent être versées dans les caisses de la commune. Même si malheureusement, la majorité de la population va ignorer l’usage qui sera fait de cette manne financière», explique-t-il. Son coordonnateur Seydou Abou Sy admet que «les populations ne sentent pas leur maire». Il ajoute : «Aucune réalisation sérieuse n’a été faite ici. Nous en sommes victimes, mais les populations se sont réveillées.»
Le leader de Encore Macky est revenu sur la polémique née de la sortie de Mimi Touré sur le recouvrement des biens mal acquis. «Au-delà de l’aspect comptable de l’affaire, il faut plutôt mesurer la portée pédagogique du recouvrement des biens mal acquis. Une opération qui voudrait que les citoyens aient un rapport sain avec les deniers publics», précise ces Apéristes dans une déclaration. Avant d’ajouter : «Senghor n’y avait pas pensé. Abdou Diouf a créé la Crei, mais n’est pas allé jusqu’au bout pour des raisons que nul n’ignore. Wade a préféré la mettre entre parenthèses parce que lui avait plutôt l’ambition de fabriquer de politiciens milliardaires», rappellent Seydou Abou Sy et Cie.
latifmansaray@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here