PARTAGER

Absent depuis le premier match contre la Tanzanie où il est sorti en cours de jeu suite à une blessure à la cheville, Salif Sané dit être à nouveau «apte pour jouer». Un message codé pour le coach et aussi pour son capitaine, Cheikhou Kouyaté, qui l’a valablement remplacé au niveau de l’axe central de la défense sénégalaise.

La blessure de Salif Sané à la cheville contre la Tanzanie avait donné de gros soucis au staff technique national. Une blessure matinale pour un premier match de Can qui fait toujours désordre. Surtout quand cela concerne un titulaire, un cadre, un des piliers de la défense des Lions. Le diagnostic de 15 jours d’indisponibilité avait rassuré ceux qui redoutaient la fin de la Can pour le pensionnaire de Schalke 04.

Sané : «Je suis apte à jouer contre le Bénin»
Finalement après trois matchs ratés tout est bien qui finit bien. Et c’est l’intéressé qui rassure tout le monde, hier en point de presse. «Maintenant je suis apte. Cela fait quelques jours que j’ai repris l’entrainement. Maintenant c’est au coach de faire ses choix. Je suis toujours là pour représenter ce maillot et le Sénégal», a soutenu le coéquipier en défense de Kalidou Koulibaly. Qui se la joue collectif. «Un joueur est blessé, on le remplace par un autre. Je pense que dans cette équipe, tout le monde peut jouer. Il n’y a pas de titulaire indiscutable. On sait que tout le monde peut être sur le terrain et mouiller le maillot. Maintenant, quand le coach donne la chance à quelqu’un, il faut la saisir. Mais bon, on a pris un seul but depuis le début de la compétition. Il faut encourager et féliciter les défenseurs.»
Très frileux contre l’Algérie dans les duels et les relances, Kouyaté s’est repris lors des deux derniers matchs, face au Kenya et à l’Ouganda. Du coup, la balle est donc entre les pieds de Aliou Cissé qui aura le choix entre reconduire le duo axial traditionnel Kalidou-Sané ou maintenir Kouyaté aux côtés du Napolitain.
En attendant, Salif Sané se projette dans le match contre le Bénin. «A ce stade de la compétition, on se dit qu’on se doit de gagner et aller jusqu’au bout, inchallah. On sait de quoi on est capables. On sait qu’on est le Sénégal. Mais on ne va sous-estimer personne. On sait que toutes les équipes qui sont là veulent la Coupe d’Afrique. On va se concentrer sur notre travail et essayer d’aller jusqu’au bout.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here