PARTAGER

Le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar a assuré hier que «toutes les conditions sont réunies» pour le vote du projet de loi, portant révision de la Constitution pour l’instauration du parrainage. Aymérou Gningue qui faisait face à la presse à l’Assemblée nationale a d’abord informé que la commission technique a adopté «à la majorité» ledit projet de loi en présence «d’une centaine de députés, toutes sensibilités confondues, après des pourparlers qui ont duré 7 heures et qui ont permis aux 63 orateurs d’exprimer leur point de vue et préoccupations». Il a indiqué que «les députés de la majorité qu’il représente vont voter le projet de loi jeudi prochain» parce que «rassurés» par le projet tel qu’il a été présenté par l’Exécutif.
Selon lui, «les députés de l’opposition n’ont pas apporté hier de contre-proposition audit projet lors de la séance d’examen». Sur la polémique qui entoure le parrainage, il souligne : «Il faut savoir que la caution en elle-même est un filtre parce qu’elle est passée de 6 millions en 2000 à 65 millions en 2012. Ce filtre est indispensable parce que l’augmentation de la caution n’a pas réglé le problème des candidatures fantaisistes.» M. Gningue avertit que toute manifestation est interdite devant l’Assem­blée nationale demain.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here