PARTAGER

Comme les juristes, les acteurs politiques ne s’entendent pas sur la possibilité ou non d’un 3ème mandat pour Macky Sall en 2024. Pour Thierno Bocoum, ce débat ne devrait même pas se poser parce que, dit-il, la Constitution ne permet pas à l’actuel président de la République de se représenter en 2024. «Avant de parler de 3e mandat, il faudrait d’abord qu’il y ait possibilité d’une 3e candidature. Nous, Agir, on s’arrête sur la 3e candidature. Il y a une impossibilité pour le Président Macky Sall d’avoir une 3e candidature. La Constitution est claire là-dessus. Lui-même en a déjà parlé. Il n’y a même pas débat», a déclaré le président du mouvement Agir invité hier du Jury du dimanche sur Iradio et Itv.
L’ancien député de Rewmi prédit une Présidentielle de 2024 sans Macky Sall. Toutefois, M. Bocoum qualifie ce débat de «largement prématuré». Il dira : «Il ne faudrait pas en faire un épisode toutes les semaines. Si un contentieux devrait y avoir ce serait peut-être dans 3 ou 4 ans.»
Cet avis n’est pas celui du président du Groupe parlementaire Bby à l’Assemblée nationale. Aymerou Gningue, lors d’une émission parallèle sur la Tfm, a pour sa part, estimé que la Constitution donnait la possibilité au président de la République actuel, de briguer un 3ème mandat. Toutefois, M. Gningue n’oublie pas les leçons du passé et les péripéties qui avaient suivi la candidature de Wade pour un 3ème mandat. Il a donc conclu la question en disant que le cas échéant, les juristes auraient à trancher la question.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here