PARTAGER

La délivrance des Tf est à revoir, selon Babacar Diémé. Le fonctionnaire à la retraite dont la maison est sous le coup d’une éventuelle expropriation regrette le manque de rigueur dans le processus de délivrance. «Un Tf c’est un acte administratif légal, mais aujourd’hui au Sénégal le Tf fait peur. Là où tu le brandis, les gens ont peur parce que c’est devenu une arme des plus forts contre les plus faibles», a-t-il estimé. «C’est la manière dont les gens en disposent si aisément qui pose problème», a enchaîné M. Diémé. Prenant le cas de la zone, il a fait savoir que c’est à partir du projet de réalisation de la plateforme de Diam­niadio, un projet du début des années 2000 n’ayant pas finalement abouti, que les gens ont eu le plan exact de la zone. «Depuis lors, on ne vit plus dans la quiétude parce que les promoteurs font des démarches administratives pour disposer de sites déjà habités légalement avec des papiers en bonne et due forme. Quand on veut donner quelque part à un promoteur, il faut d’abord se renseigner. Et malheureusement, cela ne se fait pas», a-t-il regretté, avertissant que cette légèreté dans la délivrance des Tf est une affaire qui risque de mettre le pays en péril.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here