PARTAGER

Babacar Diop et 4 étudiants ont été libérés alors que Guy Marius Sagna et trois autres activistes restent en prison. La défense qui dénonce un deux poids deux mesures entend déposer un recours devant la Chambre d’accusation.

Suite à la requête déposée devant le Doyen des juges par le pool d’avocats pour la demande d’une liberté provisoire, l’enseignant Babacar Diop et 4 étudiants, en l’occurrence Malick Diallo Biaye, Souleymane Diockou, Pape Abdoulaye Touré et Mamadou Diao Diallo ont bénéficié hier d’une liberté provisoire. Mais la même baraka n’a pas souri à leurs co-prévenus Guy Marius Sagna, Ousmane Sarr et Fallou Gallas Seck qui ont vu leur demande refusée par le juge. Une décision qui paraît étonnante aux  yeux de leur avocat Me Moussa Sarr. «Je ne connais pas les raisons pour le moment, car je n’ai pas encore pris connaissance de l’ordonnance de renvoi. En tout état de cause, c’est une décision qui est surprenante pour moi. Pour la bonne et simple raison, ils sont poursuivis tous pour les mêmes délits et sont tous arrêtés dans les mêmes circonstances de lieu et de temps. Par conséquent, il est surprenant qu’on retienne l’un et libère d’autres», s’est-il désolé en rappelant qu’ils sont tous inculpés du délit de «participation à une manifestation interdite».

Un recours devant la Chambre d’accusation
Me Sarr n’arrive toujours pas à comprendre ce qui a motivé une telle décision. «Je ne sais pas si cette décision est liée à la grève des professeurs ou non. Je m’en tiens à l’analyse en tant qu’avocat. Je constate qu’ils sont poursuivis pour les mêmes faits et pour les mêmes chefs d’inculpation. Cela est incompréhensible», a-t-il dit. La défense n’entend pas baisser les bras. «D’ailleurs, je vais interjeter appel pour mener le combat judiciaire, de continuer devant la Chambre d’accusation, car ce n’est ni compréhensible, mais aussi très surprenant», a promis Me Sarr.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here