PARTAGER

Le mouvement And ak Khalifa «fera une très forte mobilisation le 7 avril prochain». L’assurance est de son coordonnateur national. Babacar Diop qui présidait le samedi dernier, la réunion des 45 coordinations nationales a profité de cette rencontre pour attirer l’attention des chefs religieux sur les risques vers lesquels «l’action de Yakham Mbaye peut entrainer le Sénégal». Le coordonnateur du mouvement And ak Khalifa a précisé : «Nous avons déposé un bon nombre de demandes de manifestations refusé par l’autorité. Yakham Mbaye, le provocateur, en a déposé et aussitôt il a été autorisé. Ça prouve qu’on a une justice sélective. Mais on prévient les chefs religieux sur les risques d’une guerre civile. S’il ose nous affronter, il signera sa retraite politique et il nous trouvera sur son chemin, si c’est ce qu’il veut».
Ledit mouvement a décidé de continuer les tournées que leur leader avait entamées avant son incarcération. A cet effet, le département de Mbour était le premier point de ralliement des sympathisants du maire de Dakar samedi passé. Ensuite, ce fut au tour de Guédiawaye de les accueillir. «On est en face d’un régime aux abois, un régime que j’assimile à un camion qui n’a pas de freins, conduit par un aveugle qui ramasse tout sur son chemin. Mais il ne nous fera pas reculer dans notre intention de sillonner le Sénégal pour parler avec nos sympathisants», a déclaré Babacar Diop.
Interpellé sur la candidature de Aissata Tall Sall à la Présidentielle de 2019, Babacar Diop estime que c’est une stratégie, mais «elle va se retrouver avec Khalifa. On a vu en 2012 des gens déclarer leur candidature, mais ils ne sont pas allés au bout. Elle a le droit d’avoir des ambitions mais nous savons qu’ils vont se retrouver car ils partagent la même vision et les mêmes orientations».

mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here