PARTAGER

Il n’est pas encore parti, mais Babacar Gaye est prêt à travailler avec le chef de l’Etat. Il faut dire qu’il avait déjà ouvert ce boulevard en juin dernier sur Sénégal 7 Tv. «Je n’ai plus de contrainte morale pour refuser une offre du président de la République, y compris Ousmane Sonko, demain», a-t-il répété hier à la Matinale «Toc toc» d’Itv. Le camarade de Oumar Sarr, El Hadj Amadou Sall et autres membres de Suqali sopi s’explique : «Ma seule gêne, c’est que j’étais avec le Président Abdoulaye Wade et je ne pouvais pas passer pour un traître. Cet obstacle est derrière moi. Il reste maintenant avec qui dois-je parler. Quiconque me demande de venir travailler avec lui dans l’intérêt du pays, je lui répondrai. Et puis, ce que je dis là engage Oumar Sarr et les autres. Nous avons quand même travaillé pour le Président Wade. L’heure est venue de travailler en tenant compte aussi de nos intérêts.» Et peut-être même que l’ancien porte-parole du Pds se prépare à affronter les critiques contre une éventuelle transhumance, qu’il définit lui-même. «Ce que vous appelez ‘’transhumance’’, c’est le fait de combattre quelqu’un au plan politique. Vous allez aux élections, celui-ci en sort vainqueur et vous le rejoignez. Cela fait 12 ans que Macky Sall est au pouvoir. Nous étions dans un même parti. Le seul problème que nous avions avec lui était lié à l’affaire Karim Wade. Mais tous ceux qui étaient au Pds savent que nous n’avons jamais eu un problème personnel», a dit M. Gaye.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here