PARTAGER

Les footballeurs sénégalais font florès dans le championnat norvégien. Chacun des clubs de ce pays de la Scandinavie souhaite s’attacher les services d’un joueur en provenance du pays de la Téranga. Cela est dû à la forte impression que des joueurs comme Mame Biram Diouf, Kara Mbodji et Saliou Ciss, pour ne citer que ceux-là, ont laissée lors de leur passage dans ce championnat, selon Babacar Sarr qui fait partie de la cohorte de footballeurs sénégalais qui jouent en Norvège.
Après avoir vécu une saison faste avec son ancien club Sogn­dal avec qui il avait réussi la montée dans l’élite en plus d’être désigné Meilleur joueur de D2, Babacar Sarr évolue depuis à Molde, un autre club norvégien où Mame Biram Diouf avait fini de tailler sa réputation de renard des surfaces.
«Il y a plus d’une dizaine de joueurs sénégalais actuellement dans le championnat norvégien. Ils ont une bonne réputation là-bas grâce à Mame Birame Diouf qui y est devenu une légende. Sans oublier les Kara, Saliou Ciss qui ont aussi fait de bonnes prestations en Norvège», ex­plique notre interlocuteur. Qui ajoute : «D’ailleurs, c’est grâce à eux que les joueurs sénégalais ont la cote en Norvège», reconnaît Babacar qui ambitionne de marcher sur les pas de ses compatriotes. Ayant rejoint Molde alors qu’il avait la possibilité de jouer en Belgique ou en Turquie, le jeune milieu défensif de 26 ans dit entretenir de bons rapports avec l’entraîneur du club, l’ancien Mancunien Oleg Solskjaer.
Ayant une certaine complicité avec son coach, Babacar dit avoir été convaincu par ce dernier de rester à Molde pour l’aider dans cette volonté de qualifier l’équipe à une compétition européenne. Un objectif que le défenseur a réussi à atteindre avec le Molde Fk qui va disputer l’Eu­ropa League la saison prochaine grâce à sa 2e place à l’issue du championnat qui s’est terminé en novembre dernier.
En vacances au Sénégal, il renseigne qu’il y a une forte probabilité de le voir évoluer en Bun­desliga. «Je pourrais me retrouver dans un club allemand d’ici la fin du mercato d’hiver, prévu le 31 janvier prochain. Les discussions sont entamées avec ce club dont je tairai le nom. En attendant, je vais retourner à Molde», soutient celui qui est en Norvège depuis cinq ans et qui est le vice-capitaine de Molde Fk.
Quid de l’Equipe nationale ? «Tout joueur rêve de jouer le Mondial, de jouer dans l’Equipe nationale de son pays», a soutenu Babacar Sarr.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here