PARTAGER

«Nous avons connu des années difficiles dues à des grèves répétitives. Heureusement cette année, nous n’avons pas connu de grève, nos enfants sont restés tranquilles, mêmes les enseignants ont senti qu’il fallait une trêve.  Nous savons fait le tour de Dakar et partout, tout s’est bien déroulé. Mais ce matin (hier), quand nous avons appris cette nouvelle, Ça nous a attristés. Nous avons entendu ce que le directeur de l’Office du bac a dit mais ce que nous souhaitions c’est d’avoir un baccalauréat sans tache, sans problème, un diplôme qui sera reconnu au plan international. Mais on craint à cause de cela qu’on puisse penser à une dévaluation de ce Bac. Peut-être dans les investigations, on aura à situer les responsabilités. La crainte pour nous parents d’élèves c’est que nous avons aussi des enfants qui doivent aller à l’extérieur et si on tarde à réorganiser les épreuves, ils risquent  d’être forclos  et ça va encore leur porter préjudice. Pour une fiabilité du baccalauréat, le tout devrait être repris.»
bseck@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here