PARTAGER

«Si on ne prend pas cette bande des filaos, d’autres le feront. On a des projets structurants et intéressants et il y a tout ce qu’il faut comme commodités dans le cadre d’un lotissement. La bande des filaos au niveau de Ndiarème Limamoulaye, c’est une superficie de 18 ha. Maintenant, il y a des projets et nous faisons des études pour savoir ce qui reste. On a prévu aussi des maisons.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here