PARTAGER

La baisse des cas graves admis en réanimation a une explication. D’après le Dr Mamadou Diarra Bèye, directeur du Samu national, interrogé par la radio Rfm, ce ne sont pas que les nouveaux cas d’infection au Covid-19 qui diminuent au Sénégal, mais aussi les cas graves. «On a noté, ces quelques  semaines, voire un mois, une diminution  du nombre de cas positifs, également une diminution des appels d’urgence notamment pour les malades graves.  Soit dans les domiciles soit dans les structures de santé, parfois même dans les centres de traitement.De plus en plus on note une nette diminution des cas d’hospitalisation, des appels d’urgence et des transports vers les services de réanimation», a-t-il expliqué. A en croire le Dr Bèye, la prise en charge précoce en est une des raisons principales. «On est sur une belle tendance et c’est l’occasion de remercier les équipes pour les efforts fournis mais également les populations. On a noté que, pour la prise en charge de ces cas graves, la précocité joue un rôle très important. On a beaucoup communiqué sur cela. L’antici­pation de la prise en charge de ces complications  constitue un fait majeur pour éviter les hospitalisations en réanimation et les décès», dit-il. Mieux, les malades traités chez eux ne se soucient pas de la stigmatisation dont ils pourraient faire l’objet s’ils sont hospitalisés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here