PARTAGER

Que dire ? Les découvertes macabres se multiplient dans la région de Tambacounda, qui a encore du mal à se relever de la mort tragique de Binta Camara. A Tuabou, les populations s’interrogent sur le décès d’un Malien dont la tête a été fracassée.

La région de Tambacounda est gouvernée ces derniers temps par des démons. Alors que la disparition tragique de Binta Camara émeut encore les populations, le village de Tuabou, situé dans le département de Bakel, est plongé dans un terrible deuil : un Malien a été retrouvé mort. Il avait la tête fracassée.
Le corps a été découvert sur le bas-côté de la route, entre Tuabou et le village de Manael, tous les deux dans l’arrondissement de Moudery. C’est un berger, qui conduisait son troupeau en brousse, qui a découvert le cadavre. La gendarmerie a aussitôt rallié les lieux pour le constat d’usage. Le corps, actuellement à la morgue du district sanitaire de Bakel, présentait de graves  blessures à la tête, qui laissent penser à  un assassinat. Des sources bien informées soutiennent que les conclusions des spécialistes, qui ont examiné le corps, attestent que le défunt a eu des traumatismes crâniens du fait de coups reçus à la tête. Cette nouvelle découverte macabre relance la lancinante question de la sécurité des populations de cette contrée transies de peur.
Il faut rappeler que dans cette zone du Moudery,  il y a moins d’un mois, le vigile du bureau de la poste de Golmy a été tué par balle lors d’un cambriolage.
afall@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here