PARTAGER

La tête de liste nationale de la Coalition La 3e voie poli­tique/Euttou askan wi était mercredi l’hôte de Bambey. Dans cette ville, le Professeur Amsatou Sow Sidibé est revenu sur le type de député que sa coalition propose. «L’Assemblée nationale doit avoir des députés de type nouveau qui auront un engagement vis-à-vis des populations. Il s’agit des hommes, des femmes, des jeunes, des ouvriers, des agriculteurs… qui vont se battre pour que le pouvoir exécutif ne vienne pas s’imposer devant le pouvoir législatif. Nous cherchons une Assemblée nationale qui assure le contrôle de l’exercice par le gouvernement de ses activités gouvernementales», souligne Mme Si­dibé. «Ce qui nous préoccupe, c’est de faire en sorte que, face aux multiples difficultés que les populations rencontrent, que l’on revienne aux valeurs. Parce que s’il n’y a pas un retour aux valeurs, il sera extrêmement difficile de restituer aux populations leurs droits les plus élémentaires», indique Madame Sidibé.
Sur la question des difficultés d’approvisionnement en eau des populations de la capitale, la présidente du mouvement Car/­Lenen confie : «Si je prends l’eau, il y a un problème de gouvernance. Le budget qui est consacré à l’eau est dérisoire. Quand on dit que sur un budget de 3 360 milliards de francs Cfa au plan national seuls 56 milliards sont réservés à l’eau, cela signifie que sur 100%, c’est seulement 1,10% environ qui est réservé à l’eau vitale pour 15 millions de personnes. Allons voir ce qui se passe à la présidence de la République où la caisse noire porte sur 60 milliards, plus que l’eau que 15 millions se partagent. C’est un problème.»
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here