PARTAGER

A Ndereppe où il présidait un meeting d’animation de l’Alliance pour la République (Apr), le maire de Réfane souhaite une union des membres de Benno bokk yaakaar dans le département de Bambey. Djib Thiaw, qui déclare sa candidature, promet de se plier à la décision de la coalition, s’il n’est pas retenu.
Par Boucar Aliou DIALLO
Correspondant

En meeting à Ndereppe, le maire de Réfane a mis en garde la coalition au pouvoir sur d’éventuelles «mauvaises investitures». Djib Thiaw, qui dit redouter encore une déconvenue infligée par l’opposition, avertit : «Les investitures doivent découler de concertations très larges. Il faut donner à chaque militant et à chaque militante de Benno bokk yaakaar, la considération qu’il mérite. Nous devons, les partis et les mouvements alliés, tous y mettre du sien. Il faut que chacun ait son mot à dire.» M. Thiaw rappelle que c’est la division qui avait fait perdre à Bby le Conseil départemental de Bam­bey qui est tombé entre les mains de Aïda Mbodj et Cie. Il souhaite que ce ne soit pas le cas pour ces Législatives. Interpellé sur les remous notés au sein de Benno, le responsable de l’Apr répond : «C’est en nous unissant que nous allons gagner ce département. Ne nous voilons pas la face. Nous avons des adversaires riches et rompus à la tâche.» Le maire de Réfane a, en ce sens, déclaré sa candidature à la députation qui, espère-t-il, sera «validée par l’ensemble des candidats» de la coalition présidentielle. «Je m’alignerai sur les autres, si je ne suis pas choisi. Car, il est question d’offrir une majorité au président de la République et Bambey jouera sa partition qui ne sera que la récompense et la reconnaissance à ses nombreuses réalisations dans le département», conclut-il.
badiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here