PARTAGER

Mor Ngom a déversé sa bile sur Idrissa Seck le 8 mars dernier à Ndangalma, commune dont il est le maire. Selon lui, le candidat de Idy2019 doit en vouloir au Peuple sénégalais qui l’a sanctionné.

Le maire de Ndangalma, département de Bambey, n’a pas été tendre avec le candidat de la coalition Idy2019 à la Prési­dentielle du 24 février dernier. En marge de la célébration du 8 mars dans sa commune, Mor Ngom a déclaré que ceux qui disent qu’à Touba les Mourides n’ont pas voté pour le Président Macky Sall racontent ce qu’ils veulent. «Moi Mor Ngom, je suis Mouride et j’ai voté avec tous ceux qui sont avec moi pour Macky Sall. Nous pouvons lister l’ensemble des villes que le chef de l’Etat a gagnées et qui ont été créées par Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. De Taïf à Ndindy, en passant par Darou Miname et Darou Rah­mane, les populations ont toutes voté pour le candidat de la coalition Benno bokk yaakaar», a-t-il dit. Aussi, le ministre conseiller du président de la République de poursuivre : «Faisons très attention, le khalife général a dit au Président Macky Sall : ‘’Je vous ai confié à Serigne Touba parce que vous avez fait et beaucoup fait pour le fondateur de la confrérie mouride’’. Je crois que c’est ce qui s’est traduit dans les urnes et le Président a été réélu de manière exemplaire.» M. Ngom estime que «si Idrissa Seck s’est permis de dire qu’il a gagné Touba parce qu’il est Mouride, il n’a rien compris». Mor Ngom a aussi dit sa compréhension de Serigne Mountakha Mbacké lors de la visite de la coalition Idy2019 au lendemain de la proclamation des résultats provisoires. «Quand les gens de l’opposition ont perdu et sont allés s’accroupir devant le marabout, ce dernier leur a fait savoir qu’ils ont perdu et leur a demandé d’accepter leur défaite», a-t-il souligné.
Sur la proposition des Forces vives de Bby qui estiment que Idrissa Seck doit être mis en résidence surveillée, Mor Ngom dit : «Pourquoi mettre en résidence surveillée quelqu’un qui n’a même pas eu le tiers de notre électorat ? Nous n’en avons pas besoin. Nous lui laissons simplement avec les militants du département de Thiès qui, à eux seuls, suffisent pour pouvoir le gérer. Il ne représente pas grand-chose dans ce pays. Le Peuple le lui a démontré. Si Idrissa Seck doit en vouloir à quelqu’un, ce serait au Peuple sénégalais qui lui a dit non plus d’une fois. Il est révolu. Il est temps qu’il aille se reposer.»
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here