PARTAGER

Les populations du département de Bambey dans la région de Diourbel ont tenu dimanche une marche pour réclamer le bitumage des axes Bambey-Baba Garage et Bambey-Gawane-Thieytou.

Arborant des brassards et des foulards rouges, hommes, femmes et jeunes du département de Bambey sont sortis dimanche pour sillonner la capitale du Baol. Ils ont ainsi réussi une forte mobilisation pour réclamer le bitumage des axes routiers latéritiques Bambey-Baba Garage et Bambey-Gawane-Thieytou. Le porte-parole souligne : «Aujourd’hui, Touba Mbaye est sorti pour dénoncer l’état de dégradation de deux axes routiers latéritiques Bambey-Baba Garage et Bambey-Gawane-Thieytou, qui occasionnent une pollution inexplicable et insupportable. Cette situation, comme on l’avait dénoncée à la première marche, est à l’origine de beaucoup de désagréments, de maladies allant du rhume à la tuberculose en passant par la pneumonie.» Pour Modou Allé Seck, les femmes de ces localités ne parviennent pas à faire le linge en pleine journée. Elles préfèrent attendre la nuit. Les mosquées sont envahies par la poussière, dit-il, sans compter l’hygiène qui fait défaut dans tout Bambey. «Nous réclamons le bitumage sans délais de ces deux axes et nous interpellons directement le Président de tous les Sénégalais en l’occurrence Macky Sall. Nous en avons assez de cette poussière. Nous dénonçons fermement cette situation qui date de plus de 50 ans», a-t-il dénoncé.
De son côté, Mme Khady Diarra Ndiaye Kâ estime que même la tuberculose qui est une maladie révolue, a son Qg dans cette localité à cause de la poussière. D’autant plus que, a-t-elle poursuivi, la poussière de ces deux axes envahit tout le département. «Nous ne voulons pas passer à une vitesse supérieure. Que le président de la République sache que le bitumage de ces deux axes est notre priorité et non Bambey-Autoroute Ila Touba. Nous demandons au chef de l’Etat, s’il a un contentieux avec les populations de Bambey, qu’il nous le dise. M. le Président nous vous donnons un délai d’un mois pour entamer les travaux au cas contraire nous n’allons plus permettre aux véhicules de passer par là. Nous ne pouvons pas concevoir à cette étape du programme Sénégal émergent que le département de Bambey ait deux axes aussi importants que ceux-ci en latérite», a-t-elle déclaré.
Correspondante

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here