PARTAGER

Le recteur et le directeur du Crous de l’Université Alioune Diop de Bambey ont dissipé les craintes qui entourent la reprise des cours prévue dès ce matin, en insistant sur les dispositions prises avec la mise en place d’un protocole strict pour encadrer le retour des étudiants dans les amphis, après un arrêt de près de 6 mois.

«L’Université Alioune Diop de Bambey est prête dès demain (ce lundi) à accueillir l’ensemble des étudiants qui sont concernés par cette reprise. Nous avons procédé à l’équipement et l’installation de 200 nouveaux sièges et d’un nouveau bureau d’enseignants par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation», rassure le recteur de l’Université Alioune Diop de Bambey. Il ajoute : «Nous avons aussi procédé à la rénovation et l’équipement du petit amphithéâtre de 150 places au niveau du site de Bambey, la construction et l’équipement de 12 bureaux d’enseignants (modules) et l’installation du matériel de sonorisation au grand amphithéâtre. Et l’octroi provisoire de tous les locaux du nouveau lycée de Bambey à l’Uadb pour renforcer le nombre des salles de cours et de Td.» Le recteur de l’Uadb, Professeur Mahy Diaw, tente d’apaiser les craintes, de rassurer les 1 947 étudiants concernés par la reprise de ce matin sur un total d’inscrits de 6 300 étudiants. Cette stratégie de reprise graduelle charrie aussi beaucoup de critiques chez les étudiants. Mais le rectorat a privilégié ce plan de reprise graduelle pour assurer le respect des mesures barrières. Abordant la question relative au retour du reste des étudiants, le Professeur Diaw a fait savoir que ce sont les instances pédagogiques qui définiront dans quelles conditions ils vont reprendre au fur et à mesure. Et, poursuit-il, les étudiants ont accès à ces informations pour savoir à quand la reprise de leurs enseignements.
Par rapport aux mesures de prévention contre la pandémie du coronavirus, le recteur de l’Uadb signale «qu’un comité inclusif a été mis sur pied, tout en soulignant que toutes les entités de l’établissement y sont représentées». En ce sens, précise-t-il, le «Crous a 60 mille masques. Le Rectorat, les Ufr, l’Isfar et le Crous ont aussi acheté des thermo-flashs, des bouteilles de gel hydro-alcoolique, des lavoirs, entre autres. Concernant le social, il y a la rénovation et l’équipement des pavillons, l’approvisionnement de la pharmacie, l’aménagement des aires de jeu et des espaces verts, le dallage et la résolution du problème de l’eau». Dans la même veine, le directeur du Crous, Moustapha Guèye, annonce que ses services «feront tout pour que les gestes barrières puissent être respectés en codifiant deux lits par chambre et les étudiants qui vont loger hors du campus vont être dotés de kits sanitaires. Dans les restaurants, nous avons opté pour la restauration rapide en servant la nourriture dans des barquettes. Le campus sera ouvert demain à 8h (aujourd’hui) et les chambres à 18h», a-t-il rappelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here