PARTAGER

Le débat sur la demande de levée de l’immunité parlementaire de Khalifa Sall continue d’agiter le landerneau politique. Et c’est le maire de la Patte d’Oie, proche de l’édile de Dakar, qui donne son point de vue sur la question. «La question a été assez agitée. Aujourd’hui, on est dans un imbroglio. Mais obligatoirement, il faut d’abord que la question de l’installation du député Khalifa Ababacar Sall soit posée à l’Assemblée nationale. Il est doit être libre d’abord pour remplir sa fonction de député. Maintenant, ils ont accéléré le processus et mis en place une commission ad hoc pour la levée de son immunité. Mais avant de lever cette immunité, il faudrait l’avoir installé», a dit Banda Diop, samedi, lors de la cérémonie d’installation du délégué de la cité Mixta, Mme Guiraud Aïda.
Sur l’exclusion du chargé de la Vie politique et les autres dissidents du Parti socialiste, M. Diop prône une réunification du parti. «Le vrai débat, ce n’est pas l’exclusion, ce n’est également pas non plus l’auto-exclusion. C’est d’abord le Parti socialiste, le parti de Senghor, qui devrait beaucoup plus penser à réunir sa famille. Avec nos collègues, nous essaierons de travailler pour des retrouvailles de la grande famille socialiste. Après, nous ferons également en sorte que Khalifa Sall retrouve une liberté totale. Je pense que ce sont des questions qui sont beaucoup plus importantes que le dilatoire qu’on est en tain de faire. Donc, ce qui est important, c’est que toute la famille se réunisse pour qu’on puisse, ensemble, essayer de trouver un candidat pour les échéances à venir», tempère-t-il.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here