PARTAGER
Le Cemga Birame Diop.

Le général de Brigade, Fulgence Ndour, chef d’Etat-major de l’Armée de terre (Cemat), a procédé ce jeudi au baptême du centre d’entraînement tactique n°5 (Cet5), basé à Elinkine, dans la commune de Mlomp. Une infrastructure militaire développée depuis 1997 et qui porte désormais le nom de Feu le lieutenant Ousmane Sow, le premier officier tombé en opération dans la zone sud, le 16 juin 1987, lors d’une patrouille à Ziguinchor

Prise d’armes, des allocutions du maire de Mlomp, du chef du Cet5 et du Cemat et visite dynamique du Cet5 ont constitué l’agenda de cette cérémonie de baptême présidée par le général de Brigade, Fulgence Ndour, chef d’Etat-major de l’Armée de terre (Cemat), accompagné de son staff et des autorités militaires de la région. Une manifestation rehaussée, en outre, par la présence des autorités administratives, des élus territoriaux et des membres de la famille du défunt lieutenant Ousmane Sow, dont ce Centre d’entraînement tactique porte désormais le nom. «C’est toute la Nation sénégalaise qui est derrière notre famille aujourd’hui et qui a rendu ce vibrant hommage à notre très cher frère, Ousmane Sow», a d’ailleurs laissé entendre Ibrahima Sow, le petit frère du parrain.
Le porte-parole du jour de la famille Sow pour qui leur défunt frère, le lieutenant Ousmane Sow, avait opté pour servir son pays à travers l’Armée. «Il a réalisé son rêve qui malheureusement il s’est mal terminé. Et si l’Armée, trente trois ans après, revient pour récompenser son travail accompli, nous ne pouvons que nous réjouir et remercier par la même occasion, l’Armée et la Nation tout entière», a-t-il soutenu.
S’exprimant à son tour dans le cadre de cette cérémonie de baptême et au nom du général de Corps aérien, Chef d’état-major général des Armées (Cemga), le général de brigade et Cemat, Fulgence Ndour, a d’emblée indiqué que cette démarche entre dans le cadre de la volonté du commandement de baptiser toutes les infrastructures militaires aux noms des «Diambars» qui se sont illustrés sur le champ de bataille. «Ceci pour les honorer, honorer leur famille, aussi, donner à nos soldats des exemples qu’ils devront suivre dans l’entraînement et dans l’engagement», a-t-il rappelé.
Justifiant la pertinence du choix du parrain du Cet5 d’Elinkine, le général de Brigade, Fulgence Ndour, a souligné que le lieutenant Ousmane Sow est l’un de ces illustres officiers qui ont donné leur vie pour leur armée et pour leur pays. «Il est issu de la promotion 79/82 de l’Académie royale de Meknès. Il a eu une carrière courte certes, mais riche et élogieuse», a-t-il martelé face aux jeunes soldats présents dans le cadre de cette cérémonie. Et à ces derniers, le Cemat a invité de s’inspirer du lieutenant feu Ousmane Sow. «Je veux que tous ceux qui passent dans ce centre d’entraînement tactique s’inspirent de lui», dit-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here