PARTAGER

Le quotidien espagnol El Mundo a lâché une nouvelle bombe médiatique ce vendredi matin. Lionel Messi, dont les supporters attendaient la prolongation depuis des mois et des mois, aurait conclu une clause spéciale couvrant ses arrières en cas d’indépendance de la Catalogne.
Les supporters catalans avaient soufflé lors de l’officialisation de la prolongation de contrat de la star argentine. Oui, mais… ils devraient beaucoup moins apprécier ce qu’ils lieront aujourd’hui dans la presse espagnole.
Selon le journal cité, la crise politique de la Catalogne aurait aussi affecté le contrat de «La Pulga», car bien évidemment, Messi avait conscience du fait que si la Catalogne venait à être indépendante, il y aurait un risque que le Fc Barcelone ne puisse plus jouer en Liga. Et il est clair que cela n’intéresse pas du tout une star internationale comme Léo Messi. Ainsi, à travers une clause spéciale dans son contrat, le joueur argentin aura la possibilité de quitter le club catalan si celui-ci ne «jouait plus dans un championnat de première classe européenne».
Le joueur serait donc totalement libre de partir sans qu’un club ait à payer sa clause libératoire de 700 millions d’euros si la Catalogne devenait indépendante et que le club catalan n’avait plus la possibilité de jouer en Liga.
El Mundo assure aussi que le Barça aurait indiqué qu’il existait de toute manière un principe «fondamental du droit», le «rebus sic stantibus» qui autorisait la révision d’un contrat «quand apparaissaient de nouvelles circonstances». Messi est donc couvert.
Notons que cette prolongation de contrat a permis à Messi d’empocher une prime à la signature de 100 millions d’euros, étalée sur plusieurs années. Son salaire est estimé à 35 millions d’euros net par saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here