PARTAGER

Le Barcelonais, Lionel Messi, a trompé pas moins de 136 gardiens depuis le début de sa carrière. Et non des moindres.

Il était le dernier grand gardien à avoir fait de la résistance face à Lionel Messi. Après trois matchs de rang où il n’avait encaissé aucun but de Lionel Messi, Gianluigi Buffon a fini, lui aussi, par craquer en cédant à deux reprises face à l’Argentin mardi soir, lors de la première journée de la Ligue des Cham­pions.
Le total de gardiens contre qui le Barcelonais a marqué s’élève donc aujourd’hui à 136. Parmi eux, Buffon, donc, Casillas, Van der Sar, Oblak, Cech, Diego Alves, Almunia ou encore Leno. La victime préférée de Messi est Diego Alves qui a vu ses filets trembler à 20 reprises lorsqu’il évoluait à Almeria puis à Valence. Casillas est deuxième avec 17 buts pris avec le Real Madrid.
Certains résistent toujours, comme Julio Cesar qui a gardé ses cages inviolées en trois matchs avec l’Inter Milan face à «La Pulga» ou le gardien russe Sergey Rhyzikov, invincible face à l’attaquant barcelonais en quatre confrontations.

Messi adulé en Catalogne
Le contraste est saisissant avec Lionel Messi, adulé par la presse catalane en Espagne. Ce matin (hier), Mundo Deportivo ne se remet toujours pas de la prestation de son génie argentin contre la Juventus Turin. Auteur d’un doublé, il a été couvert de louanges pas ses adversaires, Mas­similiano Allegri, l’entraîneur turinois, et Gianluigi Buffon, le gardien de la Vieille Dame. «Personne ne se rapproche de lui, c’est un martien», ont-ils notamment déclaré. Le journal catalan se permet donc de surnommer Messi, «E.T.» ce matin. Dans Sport, mêmes louanges. Pour le média, le Barça a trouvé son trident offensif. Il s’appelle désormais la «MMM», Messi-Messi-Messi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here