PARTAGER

Selon des informations provenant d’Espagne et de Catalogne, le match de la Liga «El Clasico» entre le Real Madrid et Barcelone, qui devrait se tenir le 18 décembre, risque d’être reporté pour la deuxième fois à la suite de troubles civils dans et autour de la ville de Barcelone.
A l’origine, le match devait avoir lieu le 26 octobre, mais les protestations généralisées liées au mouvement pour l’indépendance de la Catalogne ont entraîné le report du match une fois.
C’est en novembre que les deux équipes ont décidé de tenir le match le 18 décembre. Mais selon un rapport de Goal, le report du Clasico a également été mis en doute, en raison d’un communiqué publié mardi par Tsunami Democratic.
Selon le rapport, le Tsunami Democratic, qui est un groupe de protestation catalan prônant un référendum d’autodétermination en Catalogne, est responsable des protestations car il estime que la Catalogne devrait devenir indépendante de l’Espagne.
Tsunami Democratic aurait établi quatre points de rassemblement autour du stade Camp Nou, et environ 18 000 adeptes du groupe devraient se présenter pour un événement qui se tiendrait le 18 décembre. Cependant, leur démonstration perturberait le jeu qui devrait également commencer à peu près au même moment – c’est pourquoi la Liga envisage de le reporter à nouveau.
A l’heure actuelle, Barcelone et le Real Madrid occupent respectivement les première et deuxième positions sur le tableau de la Liga, avec 34 points chacun en 15 matchs jusqu’à présent.

L’arbitre désigné fait déjà polémique
D’ailleurs concernant ce choc, la désignation de Hernandez Hernandez comme arbitre serait très mal perçue côté madrilène, rapporte le quotidien Marca.
Considéré par beaucoup comme un des meilleurs arbitres de l’autre côté des Pyrénées, il est loin d’être un novice en la matière puisqu’il a dirigé à plusieurs reprises cette rencontre au sommet. Cependant, son choix n’en fait pas moins réagir les Merengues. Pour cause, les prestations de Hernandez restent en travers de la gorge.
En effet, il avait notamment annulé un but de Gareth Bale (saison 2015/2016) qui avait fait beaucoup parler avant de renvoyer Sergio Ramos aux vestiaires. Rebelote, la saison d’après avec un nouveau rouge pour le défenseur espagnol. Autant de décisions qui créeraient toujours des remous côté madrilène selon le quotidien Marca.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here