PARTAGER

La composante ressources humaines est fondamentale dans la trajectoire de montée en puissance des armées tracée par les autorités à travers le programme 20-25. C’est dans ce cadre que les éléments du Génie militaire, communément appelés les sapeurs mineurs, vont bénéficier d’une école de formation des spécialistes du Génie au Camp Moussa Dioum de Bargny.  La pose de la première pierre a eu lieu mercredi sous la direction du général de division, Cheikh Wade, sous-chef d’état-major des Armées, qui prendra fonction comme Cemga en mars 2021. «Cette école vient à son heure pour davantage valoriser les compétences et consolider les acquis par une formation autonome des personnels du Génie afin de mieux prendre en compte les enjeux et défis liés à la montée en puissance des armées», a indiqué le général de division.  «Cette école devant disposer d’équipements de dernière génération, pour répondre aux normes standards reconnues, mettra à la disposition des armées des ressources humaines qualifiées dans les domaines de l’appui au combat, de l’aide au développement et des infrastructures», a-t-il poursuivi lors de son allocution non sans omettre l’aspect sécuritaire. «Avec l’émergence de nouvelles menaces à la fois complexes et multiformes, les qualifications dans les domaines tels que la neutralisation des engins explosifs improvisés ainsi que la prise en compte de la menace nucléaire, radiologique, biologique et chimique (Nrbc) sont devenues essentielles», a relevé général Wade.  Le camp Moussa Dioum, qui est la maison mère du Génie, va ainsi disposer de trois nouveaux pôles pour la formation avec la future école. «C’est une école qui in fine aura trois pôles : un pôle de formation tactique, un pôle pour le centre de formation technique et un pôle pour le centre de déminage humanitaire», a assuré le commandant Cheikhou Camara, directeur du Génie et de l’infrastructure des Armées. «La nouveauté c’est que l’Ecole d’application du génie prendra désormais en compte la formation des officiers du génie militaire», a-t-il encore noté. Le projet est constitué d’un bloc pédagogique avec des bureaux, salles de cours et une bibliothèque à ériger en R plus 1 sur une emprise de 495 m2 ainsi qu’un logement de stagiaires en R plus 1 sur une surface de 180 m2. L’école va être réceptionnée en mars 2021 selon le chargé des travaux. «Ce futur établissement de formation dans la perspective du renforcement de son rayonnement à l’échelle internationale aura également la noble et légitime ambition d’accueillir dans un avenir proche des cadres ressortissants de pays hôtes», a par ailleurs projeté général Wade, saluant la place de choix du Génie dans le concept d’Armée-Nation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here