PARTAGER

Ses premiers mégawatts ne sont pas encore commercialisés mais la Compagnie d’énergie du Sénégal (Ces), qui exploite la Centrale à charbon de Bargny-Sendou, s’investit déjà pour l’éducation dans sa zone d’implantation. L’entreprise a remis des lots de fournitures scolaires d’une valeur de 12 millions francs aux élèves de la commune de Bargny. La cérémonie a eu lieu lundi au centre socio-culturel Ndiouga Dieng. «Chaque étape décisive du protocole tripartite que l’on avait signé avec la Senelec et la mairie de Bargny est matérialisé par l’action qui sied. Le contexte aujourd’hui, c’est la rentrée scolaire et il y a une rubrique du protocole qui est consacrée à la mise à disposition de fournitures scolaires aux établissements de la commune», a expliqué Mor Sèye Fall, coordonnateur communautaire et chargé de communication à la Ces. «Ces fournitures ne concernent pas seulement l’école française, les écoles coraniques et les établissements d’enseignement professionnel en font aussi partie», a-t-il souligné, mettant l’action dans le cadre du respect des engagements du «protocole élaboré de manière participative et inclusive avec la mairie». De quoi réjouir le maire de la localité ayant présidé la rencontre. «Nous avons des partenaires qui sont responsables à Bargny (…) aujourd’hui, 12 millions francs de fournitures ont été distribués aux écoliers de Bargny», a dit Abou Ahmet Seck, en énumérant la Ces et la Sococim.  «Notre principe, c’est un développement territorial intégral. C’est de mobiliser toute la ressource humaine bien sûr technologique et technique. Qui dit technologique, dit le développement des entreprises qui sont présentes sur le périmètre communal», a-t-il noté, faisant savoir que les fournitures vont revenir à «7000 écoliers de Bargny». La contribution de la Ces va être, toujours selon l’édile, un intrant qui vient en complément aux efforts consentis par la mairie. «Tout ceci entre dans  la stratégie locale pour renforcer l’éducation à Bargny. La dynamique est là et c’est combiné à d’autres actions. Nous avons réfectionné une trentaine de salles de classe, construit une dizaine de blocs sanitaires sur le budget de la commune. Nous avons construit également quatre (4) salles de classe nouvelles», fait savoir M. Seck. Des investissements qui ont permis de rehausser les résultats scolaires, à l’en croire. «A notre arrivée à Bargny, le taux de réussite scolaire était de 34 %. En 2015, nous avions connu 58%,  en 2016  62%,  et en 2017, nous avions connu une légère baisse  de 3 points», a-t-il étalé pour ainsi conforter son propos. Sur un autre registre, le responsable de la Ces a annoncé la mise en service imminente de la production de la centrale à charbon à la Senelec. «Ça fait plus d’un mois que la centrale opère, on produit plus de 125 mégawatts pendant plus d’une semaine et on continue d’en produire mais il faut que tous les paramètres soient en place pour qu’on puisse déclarer officiellement la mise en service du point de vue commercialisation avec la Sénégal», a soutenu Mor Sèye Fall.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here