PARTAGER

Gravement touchée dans son écosystème par des projets industriels d’envergure, Bargny réagit par une campagne décennale de reboisement. L’acte 1 de ce projet qui à terme ambitionne le reboisement de 5000 arbres dans tout le périmètre communal a été posé samedi par l’association Solidarité ci sutura, initiatrice de Bargny green. « Pour l’extension de ses carrières, la Sococim a déboisé plus de 400 hectares, Sénégal Minergy port a déboisé plus de 500 hectares pour l’installation du port minéralier et vraquier. La centrale a déboisé plus de 30 hectares sans oublier les surfaces affectées par la construction du pôle urbain de Diamniadio et pour le train express régional», a étalé Fadel Wade, président de l’association Solidarité ci sutura. «L’objectif de Bargny Green est de protéger les populations contre la pollution occasionnée par les différents projets installés dans la zone avec toutes les conséquences», a-t-il expliqué après la mise sous terre des premiers plants dans quelques zones stratégiques de la commune. «C’est une première opération pour sensibiliser les populations sur ce que nous sommes en train de faire. Les choses sérieuses vont commencer au mois d’août et pour ce faire nous allons mettre à profit les Asc, les mouvements de jeunes et autres», a-t-il poursuivi. La campagne se déroule entre 2019 et 2023 et pour la première année les initiateurs ont l’ambition de planter quelque mille arbres. «Une bonne stratification a été opérée pour la réussite du projet. Il ne suffit pas de planter pour planter et nous remercions à ce propos le service des eaux et forêts de Pikine. Que ce soit pour la zone côtière, celles sablonneuse ou calcaire, le choix des arbres a été établi», a assuré M. Wade dont l’association bénéficie aussi du soutien de la fondation Rosa Luxembourg pour ce projet de reforestation placé sous le slogan «Les industries déboisent-les populations reboisent».
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here