PARTAGER

Les Lionnes sont tombées les armes à la main hier face à la Chine. Battues de 9 points (66-75), les Filles de Cheikh Sarr vont vers un match-couperet cet après-midi face à l’Espagne pour une place en quart de finale à 19 h Gmt.

Le succès historique obtenu face à la Lettonie, la qualification au second tour et la journée de repos pour recharger les batteries n’auront pas suffi pour offrir une seconde victoire aux Lionnes du basket hier face à la Chine. Battues de 9 points, les coéquipières de Astou Traoré terminent à la troisième place du Groupe D et vont retrouver, l’Espagne.
Malgré un sursaut d’orgueil en toute fin de partie, les Lionnes n’ont vraiment pas su prendre les commandes dans ce match, face à une bonne équipe chinoise, très expérimentée et habituée aux grands rendez-vous. Mal entrées dans la rencontre, les Sénégalaises ont eu beaucoup de mal à suivre le rythme de l’adversaire. Avec trop de maladresses sous la raquette, trop de paniers ratés par les deux équipes, le premier quart temps a été pauvre en points, avec un léger avantage pour la Chine (10-8).
Dans le second quart temps, les Lionnes ont du mal à défendre sur les pivots adverses. Ajouté à l’efficacité sur les shoots extérieurs des Chinoises qui creusent l’écart et s’offrent une avance de 11 points (14-25 à 4.25) à la pause. Côté Sénégal, à l’image du match contre la Lettonie, aucun panier primé. Il a fallu attendre que la capitaine, Astou Traoré (21 points), sorte enfin un panier primé pour remettre son équipe sur les rails. Mais face à l’adresse de l’adversaire, les vice-championnes d’Afrique ne parviennent pas à réduire l’écart des 11 points maintenu jusqu’à la fin du 3e quart temps.
Le pressing haut opté par le coach Cheikh Sarr, dans le quatrième quart temps, fait déjouer l’Equipe chinoise. Les Lionnes reviennent dans le match et réussissent à réduire l’écart (47-52). Le panier primé de Mame Diodio Diouf au buzzer redonne de l’espoir à une toute équipe. Lors de la dernière «heure», l’équipe sénégalaise joue mieux et parvient même à réduire l’écart, au point de revenir à deux points (58-60). Les actions sont mieux élaborées, en plus d’une bonne agressivité défensive mais cela était insuffisant par rapport aux redoutables shoots extérieurs des Chinoises qui finissent par s’imposer de 9 points, «offrant» du coup l’Espagne comme prochain adversaire des Sénégalaises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here