PARTAGER

A la barre hier, ce fut un véritable bras de fer. Entre avocats de la défense, de l’Etat, procureur et Aje, on ne se lasse de régler des comptes pour faire les comptes de la caisse d’avance dans laquelle est fermé le maire de Dakar depuis un an. Au final, l’arrêt de la Cedeao vu par la défense comme un appel à la libération de «Khaf» n’a pas eu un écho favorable auprès du juge d’appel, qui a décidé de ne pas s’arrêter malgré les lamentations et les récriminations. En attendant le prochain arrêt….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here