PARTAGER

Chez les pro-Khalifa Sall, on ne parle pas le même langage. Si Bamba Fall a prévenu dans L’Observateur de mercredi dernier qu’une consigne de vote de Khalifa Sall ne le liait pas, Barthélemy Dias est sorti de son mutisme, à travers une vidéo aux relents de réplique. «Nous n’attendons que la consigne de Khalifa Sall. Seule la parole de Khalifa Sall va nous dicter la conduite à tenir et non Barthélemy Dias, Jean ou Paul. A gauche ou à droite, nous allons respecter la direction indiquée par Khalifa Sall», a déclaré le maire de Mermoz-Sacré Cœur sur sa page Facebook.
Cependant, la décision de Taxawu senegaal de soutenir un candidat sera connue à la suite du verdict de la Cour de justice de la Cedeao qui va se prononcer le 7 février prochain sur le recours de l’ex-maire de Dakar après l’invalidation de sa candidature. «Je précise que jamais il ne sera question de boycotter cette élection. Khalifa Sall m’a dit que cette fois-ci, nous n’allons pas partir dans cette élection présidentielle en coalition, mais nous allons opter plutôt pour un partenariat», informe Barthélemy Dias.
Par ailleurs, l’ancien député dénonce l’arrestation «arbitraire» de ses proches qui manifestaient dans les rues de Dakar après le rejet de la candidature de Khalifa Sall. D’après lui, c’est sa personne qui est visée. «L’arrestation de mes proches a comme seul objectif de me faire parler. Ce régime veut me voir à la Dic ou au Tribunal. Je n’ai pas leur temps», commente-t-il. bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here