PARTAGER

Barthélemy Dias a été convoqué hier au Commissariat du Point E pour «vol de téléphone» mardi 3 juin 2020. Soit une journée après avoir fait une descente sur le littoral pour arrêter la construction d’un chantier de 4 mille mètres carrés avec des gros bras.

Après la Section de recherches mardi, Barthélemy Dias a été entendu hier aussi par le Commissariat du Point E. Cette fois-ci, le maire de la commune de Sicap Mermoz Sacré-Cœur a été convoqué pour «vol de téléphone». Mardi, le maire de Sicap Mermoz Sacré-Cœur avait fait une descente sur la Corniche pour arrêter la construction d’une maison avec des gros bras. Il a trouvé sur place les Forces de l’ordre qui ont sécurisé les lieux. Par conséquent, les travaux ont pu continuer.
Le terrain dont il est question a une superficie de 4 mille m2. Il serait la propriété d’un certain Djibril Diallo. Barthélemy Dias affirme ne pas avoir délivré un permis de construire au promoteur et parle de «spoliation du littoral». «Je suis venu répondre à une convocation. Mais ce n’est que de la diversion, de la provocation. Alors qu’on parle d’une affaire de 4 000 m2 donnés de manière illégale sur le domaine public maritime, on me convoque ici pour un soi-disant vol d’un téléphone portable et pour violence exercée sur des agents», a-t-il déclaré du Commissariat du Point E. «Nous nous battons pour mettre fin à tout cela. Nous nous battrons pour préserver le littoral», a confié Barthélemy Dias. Car, estime-t-il, «le domaine public maritime est inaliénable». A la question de savoir comment une personne peut construire dans une zone sans autorisation et être protégée par les Forces de l’ordre ? Barthélemy Dias pointe son doigt accusateur sur une «bande de malfaiteurs» sans donner leurs noms.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here