PARTAGER

Les déclarations des uns et des autres ne font pas baisser le couvercle sur le débat sur un éventuel troisième mandat du chef de l’Etat. Le dernier en date à s’être prononcé sur la question est l’un de ses farouches opposants, le maire de Mermoz Sacré-Cœur.

Barthélemy Dias s’est invité au débat sur un éventuel 3ème mandat pour Macky Sall en 2024. Et selon le maire de Mermoz Sacré-Cœur, le Prési­dent réélu le 24 février dernier pour un second mandat, pourrait se représenter une 3ème fois. «Sur le plan juridique, le Président Macky Sall peut prétendre à un troisième mandat. Je prends à témoin le professeur Nzouankeu et le Professeur Babacar Guèye qui l’ont confirmé», a déclaré hier l’ancien député socialiste au cours de l’émission Yoon wi de la Rfm.
Cependant, Dias-fils a averti Macky Sall que les Sénégalais n’accepteront pas un tel scénario. «Le problème ne serait plus un problème juridique mais un problème politique. Et sur le plan politique, ce serait inacceptable. 15 fils du Sénégal avaient perdu la vie en 2012 pour ce problème de mandat», a rappelé l’édile de Mermoz Sacré-Cœur. Tout en déclarant plus loin que si les Sénégalais laissaient tranquillement Macky Sall accomplir un troisième mandat, «je me retirerais de la politique durant les 5 ans de ce mandat de Macky Sall».
Pour rappel, la Constitution révisée le 20 mars 2016, dispose en son article 27: «La durée du mandat du président de la République est de 5 ans. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs.» D’ailleurs, Macky Sall, initiateur de la réforme, a plusieurs fois répété sa volonté de se limiter à 2 mandats. La dernière fois fut lors de son entretien avec la presse nationale le 31 décembre dernier. Il déclarait : «J’ai mis dans la Constitution que nul ne peut faire plus de 2 mandats. Donc si je suis réélu, c’est la somme de 7 ans et 5 ans. Après, il faudra partir. Je suis dans cette logique.»
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here