PARTAGER

Les jours passent et se ressemblent pour les socialistes dissidents. Après Khalifa Sall, c’est au tour de Barthélémy Dias de répondre à la dame justice. Il doit se défendre contre 3 chefs d’inculpations. Il s’agit de provocation directe à un attroupement non armé ; outrage à des magistrats de l’ordre judiciaire dans l’exercice de leurs fonctions et discrédit sur une décision juridictionnelle dans des conditions de nature à porter atteinte à l’autorité de la justice ou à son indépendance. Et naturellement, Dias-fils plaide non coupable.

Voici sa déclaration devant la barre :

«Je n’ai pas appris le Français à l’école mais sous le sein de ma mère. Certains ont été choqués par le mot prostitution. Elle peut être professionnelle, intellectuelle ou sous d’autres formes. Quand on transhume on parle de prostitution. Je ne nomme personne. Je parle de cette haute magistrature. Je n’ai pas cité de nom. Je parle de cette haute magistrature qui s’est aplatie. Elle qui a accepté d’être apprivoisée pour régler des problèmes politiques. Dans ce pays tout le monde va en prison sauf une certaine magistrature. Je refuse de me taire. Je suis là pour des raisons politiques. La décision de la justice sur la condamnation de Khalifa est injuste (…)  dans cette magistrature il y a une prostitution. Je parle dans le sens figuré. C’est ce que l’Union des magistrats a dénoncé. Les magistrats qui ne sont pas respectueux. Ceux-là ont choisi de baisser leurs pantalons au profit de l’exécutif. Ils savent ce qu’ils ont fait. Ils veulent assouvir ses désirs  qui est d’endormir le peuple, d’empoisonner la démocratie et je suis prêt de faire don d ma liberté. Je ne souhaite pas renter à la maison parce que Khalifa est injustement condamné. Khalifa est un détenu politique. Il est victime d’une ambition. C’est la raison du mouvement Khalifa en prison, tous en prison. Moustapha Cissé Lo avait dit que tous les juges sont corrompus et il n’a pas été inquiété. C’est des comptes qu’on est en train de solder et c’est dommage de le faire devant le tribunal. Il y a des magistrats qui ont trahi leurs sermons, on ne les poursuit pas et moi si. La justice refuse de prendre sa liberté je refuse de me taire».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here