PARTAGER

Engagé en Filles et Garçons en finale de la Coupe du maire samedi, le Dakar université club (Duc) a finalement perdu sur les deux tableaux, respectivement devant l’Asc Ville de Dakar (68-54) et la Douane (92-84). Deux revers au goût amer pour une formation qui avait réuni toutes les conditions pour s’offrir une belle fête.

Les «Etudiants» du Dakar université club (Duc) n’oublieront pas de sitôt l’édition 2018 de la finale de la Coupe du maire de Dakar. Qualifiés en Filles et Garçons, les «Etudiants» avaient certainement tout prévu, sauf de rentrer bredouille samedi au stadium Marius Ndiaye. D’abord, les responsables du club avaient pris toutes les dispositions pour que la fête soit belle. Il n’y avait rien à dire sur le plan de la mobilisation. Toute une tribune en jaune et noir, des supporters chauffés à bloc et qui ont poussé leur équipe tout au long des deux matchs, dans une belle ambiance, un jeu séduisant. Ensuite, sur le plan sportif, au niveau des Filles, le Duc avait réalisé le parcours parfait. Aucune défaite depuis le début de la saison. Un parcours sans faute qui ne pouvait être gâché en ce jour de fête de la ville de Dakar. C’est ce que les Filles du coach Moustapha Gaye ont pourtant réussi à faire. Il a fallu que ce soit l’équipe de la Ville de Dakar pour plomber les espoirs de tout un «campus».
Pourtant, tout avait bien commencé pour les Filles de Mborika Fall. Dominatrices, les «Etu­diantes» ont fait une entame parfaite pour s’imposer durant les trois premiers quarts temps (10-17, 27-32 et 43-47). Les choses se compliquent finalement dans le dernier quart temps. Face à une agressivité défensive et une adresse retrouvée en attaque, l’équipe de l’Asc Ville de Dakar reprend les commandes et finit par prendre le large. Les «Etudiantes» auront du mal à suivre le rythme. Malgré un sursaut d’orgueil dans les ultimes secondes. En face, Ndèye Sène (19 pts) ou encore Sabelle Diatta (18 pts), l’ancienne du Duc, avaient fini de prendre les choses en main pour offrir le premier sacre de la saison à l’Asc Ville de Dakar (68-54). «Le match s’est joué en défense. C’était un match très difficile dans l’approche face à un adversaire qui n’avait pas perdu, mais je crois qu’on a appris de nos défaites. Nous sommes fiers et contents pour monsieur le Maire Khalifa Sall, le président du club, Yatma Diaw», dira coach Tapha. Une défaite qui sera très difficile à encaisser du côté du staff technique du Duc.

Des Gabelous solides
Du côté des Hommes, le sort fut le même un peu plutôt. Contrairement aux Filles, les «Etudiants» ont eu du mal à rivaliser avec les «Gabelous». Dominés tout au long de la rencontre, ils n’ont trouvé la bonne formule que dans la dernière «heure» de jeu grâce à un excellent Thierno Ibrahima Niang (19 pts), auteur de l’un des meilleurs matchs de sa saison.
Dans son rôle de meneur, il parvient à déjouer la défense des «Gabelous» et permettre à son équipe de passer devant (84-82) au début du quatrième quart temps. Malheureusement, avec 5 fautes, à l’image de Christophe Gomis et Ngor Goudiaby, le Duc va sombrer de nouveau en fin de partie. La Douane, conduite par l’autre international Louis Adams, auteur également d’une bonne prestation, reprend les commandes et s’offre un nouveau sacre. L’écart se creuse à nouveau et les Gabelous finissent par s’imposer de 12 points (92-84). Le second sacre de la saison, en attendant les prochaines échéances. Quant au Dakar université club, il faudra vite se relever de ce double revers afin d’aborder de la meilleure manière la fin de saison.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here