PARTAGER

L’Equipe nationale, en battant hier l’Angola, a réalisé un parcours sans faute avec trois victoires en autant de sorties lors du tournoi qualificatif pour l’Afrobas­ket 2021, à Kigali.

Après le Kenya (92-54), puis le Mozambique (60-53), les Lions ont battu l’Angola (66-51), hier lors de la troisième journée, réalisant du coup un carton plein.
Un match que Ibrahima Faye, encore excellent, et ses coéquipiers ont dominé de bout en bout. Malgré un petit moment de flottement dans le deuxième quart temps (37-19). L’Angola n’a jamais réussi à trouver la réplique face à une équipe sénégalaise très agressive en défense. Et cela, dès l’entame.
Considéré comme la finale du Groupe B, le duel entre Angolais et Sénégalais s’est vite transformé à une promenade de santé pour les Lions. Pourtant les Angolais, à l’image des Lions, avaient réussi leur deux matchs contre le Mozambique (87-58) d’abord, ensuite face au Kenya (83-66). Et à chaque fois, ils ont, au moins, réussi à franchir la barre des 80 points. Une réussite en attaque que Boniface et son staff devaient à tout prix régler avant de mettre en place le schéma offensif.
En effet, avant d’entamer la dernière heure, les Lions étaient déjà en avance de 19 points (48-29). Autrement dit, l’Equipe angolaise était contrainte à seulement 29 points dont 5 dans le premier quart-temps (18-5), 14 dans le second (37-19) et 11 dans le troisième (48-29). Etouffée en attaque et contraint d’user de shoots extérieurs, l’Equipe angolaise a eu du mal à exister durant la partie. Elle sera finalement stoppée à 51 points.
Une véritable leçon de basket livrée par une équipe sénégalaise privée de certains de ses cadres et qui n’a pas eu le temps de se préparer pour ce tournoi.
Avec un groupe jeune, un nouveau coach, le «Sénégal du basket» entame une nouvelle page, en direction de l’Afrbasket 2021 dont l’objectif est de reconquérir le titre continental. Les Lions terminent en tête du Groupe B et peuvent aborder les prochaines échéances dans les meilleures conditions. Le prochain rendez-vous est prévu lors de la fenêtre retour en février 2021. A noter que le pays hôte n’a pas encore été désigné par la Fiba-Afrique.
La Fédé de basket, qui avait manifesté le souhait d’abriter une des fenêtres, devrait profiter de ce beau parcours pour réitérer sa volonté d’accueillir la famille de la balle orange. Une demande qui reste cependant suspendue, au-delà de la volonté des autorités, à l’évolution de la pandémie du Covid-19, durant cette période. Même si, à l’image du Rwanda et de l’Egypte, le Sénégal est suffisamment outillé pour recevoir les délégations, lors de cette fenêtre, dans le respect des mesures barrières instaurées par les autorités sanitaires et l’instance continentale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here