PARTAGER

L’Asc Ville de Dakar a décroché son premier titre samedi, après sa victoire (66-60) sur le Dakar Université Club (Duc). Un nouveau revers, après celui des Hommes, la semaine dernière, qui installe davantage les «Etudiants» dans une profonde crise, avant la finale de la Coupe du Sénégal, prévue dimanche prochain.

L’Asc Ville de Dakar a décroché samedi son premier titre après sa victoire (66-60) sur le Dakar Université Club (Duc). Une finale âprement disputée et qui a tenu en haleine le public de Marius Ndiaye tout au long de la partie. Même si, durant les deuxième (33-25) et troisième (47-46) quarts temps, les «Etudiantes» du Duc avaient réussi à prendre les devants et à mener au score. Malheureu­se­ment, à l’image des Hommes, le Dakar Université Club, abandonné par ses supporters qui ont décidé de boycotter la finale, après les incidents de la finale face à l’As Douanes, n’a pas su conserver son avance et a finalement lâché dans le dernier quart temps. Plus agressives, les Filles du coach Moustapha Gaye parviennent à redresser la barre, après avoir réussi une belle entame (1 5-13) au premier quart temps.
Le tournant du match survient à moins de 5 minutes de la fin, lorsque les Filles de l’Asc Ville de Dakar égalisent sur une belle action du trio, Elma Malou (13 pts), Kouna Ndao (8 pts) et Sabelle Diatta (20 pts), meilleure marqueuse et meilleure joueuse de la finale. Une fois devant, elles ne seront plus rejointes par la bande à Ndèye Sène (6 pts). Et cela, malgré la belle prestation de la malienne Kadidia Maïga (14 pts) ou encore de Djeneba Sacko (13 pts). L’Asc Ville de Dakar s’adjuge son premier titre, au grand bonheur de son coach. «Je suis content d’avoir donné à l’Asc Ville de Dakar son premier titre. C’est cela qui me fait plaisir», dira Tapha Gaye qui a su trouver les mots justes pour remobiliser ses Filles à la pause. Félicitant l’adversaire pour le match réalisé, le coach de l’Asc Ville de Dakar, par ailleurs sélectionneur des Lions, estime qu’il fallait trouver la solution par le jeu.
Une nouvelle défaite difficile à digérer pour le staff technique du D uc. D’ailleurs, la coach, Mborika Fall, filera directement aux les vestiaires à la fin du match en compagnie de ses joueuses, laissant le soin à son adjoint de s’adresser à la presse. «On voulait terminer la saison avec un trophée. On a perdu sur des détails. On n’a pas su gérer notre avance au score. Et quand on perd notre meneuse qui ne se sentait pas bien durant cette période, c’est difficile de revenir dans le match. Pourtant, on a bien préparé ce match», dira Mahan Seck, qui a aussitôt annoncé son départ du club, précisant qu’«on ne peut travailler que dans un bon état d’esprit». Un week-end qui ressemble fort à celui de la semaine dernière, avec la finale perdue des Hommes face à la Douanes.
La prochaine et dernière sortie des «Etudiants» du Duc, dimanche en finale de la Coupe du Sénégal, s’annonce des plus compliquées. C’est dans une ambiance très difficile, marquée par une certaine tension au sein du club entre joueurs, dirigeants et supporters, que les «Etudiants» vont accueillir leur bête noire, l’As Douanes, sacré championne et qui aura à cœur de terminer la saison sur une bonne note. Du côté des Filles, la finale opposera l’Asc Ville de Dakar au Saint Louis Basket Club, la veille. Une affiche qui promet entre les deux meilleures équipes de la saison.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here