PARTAGER

Les Lions du basket ont décroché à Abidjan, leur qualification pour le Mondial 2019 en Chine. Il reste maintenant à se pencher sur l’avenir du sélectionneur, Abdourahmane Ndiaye «Adidas», dont le contrat devait prendre fin à l’issue de ces éliminatoires.

Au lendemain de la qualification des Lions du basket au prochain Mondial en Chine, il reste maintenant à se projeter sur la préparation de ce grand rendez-vous asiatique prévu en août prochain. Et parmi les chantiers de la Fédération sénégalaise de basket et du ministère des Sports, il y a l’avenir du sélectionneur, Abdourahmane Ndiaye «Adidas».
Appelé pour coacher l’Equipe nationale masculine durant ces éliminatoires du Mondial 2019, en remplacement de l’Espagnol, Porfirio de Fisac, «Adidas» a finalement réussi sa mission. Le technicien sénégalais, de retour au bercail après plusieurs années passées en France, a été nommé début décembre de l’année dernière. Un poste qu’il avait déjà occupé en 2005 et 2009, avec comme meilleur résultat, une finale de l’Afrobasket masculin en 2005.

Un bilan nettement positif
L’ancien capitaine des Lions vient d’enregistrer une nouvelle performance avec cette nouvelle qualification à une Coupe du monde. Un bilan nettement positif manqué par trois victoires en autant de sorties. D’abord face au Rwanda (81-41), puis le Mali (62-38) et enfin une belle revanche face au Nigeria (84-63).
Sur la gestion du groupe, le coach des Lions a su construire une équipe solide avec un jeu séduisant et instaurer un certain état d’esprit au sein de la Tanière. En plus de la présence d’un bon nombre d’anciens, il a insufflé du sang neuf en faisant confiance à quelques jeunes dont Pape Sadiaw Diatta.
La seule fausse note durant les éliminatoires du Mondial restera sans nul doute, le différend avec l’ailier des Unics Kazan, Maurice Ndour. Un dossier que le coach des Lions devra bien manager afin de disposer de tous les bons éléments pour «Chine 2019».
Du coup, les interrogations sur l’avenir du staff technique dont le contrat devait prendre fin à la fin de ces éliminatoires, commencent à occuper le milieu de la famille du basket.
Interpellé sur son avenir, le technicien sénégalais n’a pas souhaité s’étendre sur la question.
Evidemment, on ne peut passer sous silence cette passe d’armes entre lui et le ministre des Sports à qui revient le dernier mot. «Adidas» ayant fustigé le laxisme des autorités sur la préparation de l’équipe. Des propos qui n’ont pas plu à Matar Ba qui n’avait pas manqué de déplorer le comportement du technicien sur un ton ferme.
Reste à savoir si l’instance fédérale ou encore la Direction technique nationale saura imposer son choix afin de convaincre la tutelle pour un nouveau bail avec le sélectionneur. Une manière aussi de ne pas briser l’élan d’une équipe et de son coach qui ont jusqu’ici atteint leur objectif.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here