PARTAGER

Le président de la Jeanne d’Arc (Ja), David Diadhiou, a postulé pour être à la présidence de la Ligue de basket de Dakar. Et selon lui, ce sont des félicitations et encouragements qu’il aurait reçus des responsables du basket qui l’ont poussé à postuler. «Ma position, elle est assez simple. J’ai travaillé avec une équipe pendant 4 ans et tous les responsables du basket nous ont affirmé que nous avions fait un très bon travail. Et dans cette équipe qui a fait le bon travail, je suis le vice-président chargé de la petite catégorie, surtout du mini basket», a-t-il expliqué au bout du fil. Avant d’ajouter : «Les acteurs du basket étaient très contents disant que le mini-basket était pratiquement mort et que nous avons pu relever le défi pour remettre ça sur place.» C’est partant de là, poursuit M. Diadhiou, «que je me suis dit : bon, puisqu’on a fait un bon travail, au lieu de laisser le travail périr, pourquoi ne pas continuer avec la même équipe qui a fait ce bon travail dont tout le monde parle». Un travail, selon lui, entamé depuis belle lurette.
«Quand on est arrivé, la petite catégorie n’avait joué que 4 journées et depuis qu’on est là, on a joué plus de 800 matchs», se félicite-t-il. Non sans ajouter : «Tout le monde était fier, content. Alors, on ne va pas laisser ce travail qui a été fait en rade. On ne va pas le laisser derrière pour recommencer. C’est la seule raison qui nous a poussé à continuer, à améliorer ce qui a été fait.» Parce que, souligne le président de la «Vieille Dame», «c’est sûr qu’il y a des manquements. Donc, on va essayer d’améliorer. Ce qui était mauvais, on va essayer de le convertir en bien».
A l’en croire, en plus de son équipe, il compte travailler avec tous les acteurs du basket de la Ligue régionale. «Que chacun nous donne son point de vue et si les gens nous disent, ça ce n’est pas bon, on essaie de voir comment améliorer. Pour ce qui est bon, on met quelque chose de plus dessus.»

«Mon programme est clair : c’est la formation à la base»
S’agissant de son programme, le candidat à la Ligue de Dakar a affirmé qu’il sera axé sur la formation. «Je ne vais pas réinventer le basket. Mon programme est clair : c’est la formation à la base. Donc, dès le mini-basket, on va commencer la formation. C’est une pépinière qu’on va avoir et à partir d’elle continuer à l’arroser jusqu’en équipe senior», confie-t-il. Selon lui, c’est à travers la formation que naissent de bons basketteurs et de bons citoyens de demain. «Le basket, c’est une carrière sportive et souvent très courte. Et après elle, il ne faut pas oublier que nous sommes éducateurs. Donc, en tant qu’éducateur, il faut s’assurer que celui qui quitte le basket ait au moins un métier», a-t-il affirmé.
mfkebe@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here