PARTAGER

Le choix du Sénégal pour co-organiser l’Afrobasket masculin 2017 (8 au 16 septembre) avec la Tunisie est loin d’être acquis. A l’issue d’une rencontre hier entre le ministre des Sports et le président de la Fédération sénégalaise de basket, le dossier a été transmis au Premier ministre. En plus d’apprécier le cahier des charges de 180 millions de Fiba-Afrique, le Pm se penchera également sur la réfection du stadium Marius Ndiaye entre autres points.

Dakar va-t-elle co-organiser l’Afrobasket masculin 2017 avec Tunis ? La réponse se trouve depuis hier sur la table du Premier ministre au sortir de la rencontre entre le ministre des Sports, Matar Ba, et le président de la Fédération sénégalaise de basket, Me Babacar Ndiaye. Une rencontre de près de deux tours d’horloge au cours de laquelle, les deux parties ont échangé sur le cahier des charges de Fiba-Afrique qui souhaite l’organisation de l’événement, en septembre prochain à Dakar et Tunis.
A l’issue de l’audience, le dossier a été transmis à Mou­hammad Boun Abdallah Dionne. «Avant de prendre une décision, l’Etat doit s’entourer de toutes les garanties. Nous avons l’habitude d’organiser ce genre d’événement, nous avons l’expertise. Il reste maintenant à étudier la faisabilité avant de donner un accord», a expliqué le Directeur de la Haute Compétition (Dhc), Souleymane Boun Daouda Diop.
Du côté de la Fédé, Me Babacar Ndiaye continue de prêcher pour sa paroisse. «Nous avons une salle de 3 000 places qui respecte les normes internationales. Il n’y a pas d’inquiétudes à se faire à ce niveau quant à une bonne organisation de l’événement», promet le fédéral, en brandissant le tournoi de la Zone 2 comme un bel exemple. «Nous avons organisé la Zone 2 et tout s’est très bien passé, autant au niveau de l’organisation, que sur le plan de la participation», rappelle Me Ndiaye.

Droits d’organisation de 180 millions Cfa
Selon nos confrères de l’Agence de presse sénégalaise, citant une source fédérale, «le Sénégal, en plus de réfectionner le stadium Marius Ndiaye, doit débourser des ’’droits d’organisation’’ de l’ordre de 180 millions de francs Cfa, pour co-organiser l’Afrobasket 2017 avec la Tunisie». Une enveloppe contenue dans le cahier des charges, transmis par la Fiba-Afrique au Sénégal, et dans lequel la partie sénégalaise se chargera de mettre en place la logistique, assurer le transport et l’hébergement des équipes et des officiels, ajoute la source fédérale. En plus de cela, «le Sénégal, en tant que co-organisateur, devra en outre prendre en charge le logement en grand standing de la délégation de Fiba et des arbitres et officiels de table, comme cela échoit à tout pays organisateur».
A noter que c’est le Congo qui devait abriter la présente édition avant de soulever des problèmes financiers pour expliquer son désistement. Malgré une volonté manifeste de l’instance fédérale, l’Angola sera, à son tour, contrainte avec la pression de l’autorité, de renoncer à l’organisation. La tenue des élections a été brandie comme argument pour retourner le dossier à Fiba-Afrique. Reste à savoir la position de l’Etat du Sénégal. La balle est dans le camp du Premier ministre.
La phase de poules est prévue du 8 au 10 septembre à Dakar et Tunis alors que les quarts, demies et la finale du 14 au 16 septembre uniquement en Tunisie.
wdiallo@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here