PARTAGER

Comme prévu, ceux qui se sont déplacés au stadium Joseph Gaye n’ont pas eu le privilège d’assister aux chaudes empoignades qu’ils avaient l’habitude de voir entre Saint-louisiennes du Slbc et Dakaroises du Duc. En effet, si les «Duchesses» se sont présentées sur le terrain avec la meilleure équipe possible, l’entraineur saint-louisien, Birahim Gaye, a aligné une équipe complètement remaniée et composée presque de joueuses inexpérimentées. Le Duc en a donc profité pour faire la fête à Saint-Louis en contrôlant la rencontre de bout en bout se permettant même par moments de changer complètement son «cinq majeur». Malgré leur farouche résistance, les «Etudiantes» n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires, trop faibles pour la circonstance. A l’arrivée, c’est une victoire sans bavure du Duc sur la marque de 43-63, soit 20 points d’écart.
L’entraineur du Slbc explique cette situation par le fait que les dirigeants du club ont délibérément choisi de ne pas aligner l’équipe première pour marquer le coup face au refus de la Fédération sénégalaise de basket de donner une suite favorable à la demande de report de la rencontre qu’ils lui avaient adressée après la programmation de la rencontre. Le premier vice-président du Slbc, Lafon Ndiaye, est lui allé plus loin en s’attaquant à la Fédération dont les membres sont qualifiés d’incompétents. Il leur reproche non seulement d’avoir suspendu le championnat pour organiser l’Afrobasket féminin, mais surtout pour avoir voyagé tous en Chine, alors que certains pouvaient bien rester au Sénégal et continuer le championnat.
Seulement en plus de cette situation reprochée à la Fédération, il faut noter que le Slbc traverse une crise profonde pour n’avoir plus payé ses joueurs depuis plus de quatre mois. D’ailleurs M. Ndiaye, qui a reconnu cette situation qui de son avis ne s’est jamais produite depuis la création du club, a invité le maire de Saint-Louis, Mansour Faye, et la première Dame, Marième Faye, marraine du club, à venir en aide à l’actuel président Alioune Diop, Directeur général de l’Office des lacs et cours d’eau. Ce dernier aurait apparemment des difficultés pour assurer le paiement des salaires. Cette saison risque d’être la pire du Saint-Louis Basket Club qui est sur le point de faire une saison blanche. Ce qui n’était plus arrivé depuis 10 ans.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here