PARTAGER

Chalon a signé hier un solide succès contre le Paris-Levallois (82-55) pour boucler ces demi-finales de play-offs et s’offrir la deuxième finale de championnat de son histoire, cinq ans après leur sacre contre Le Mans. La marche était trop haute pour les Franciliens de l’international sénégalais, Malèye Ndoye. Contre Chalon, l’équipe la plus en forme de cette fin de saison, les joueurs du Pl ont tenu une douzaine de minutes avant de se faire distancer. Le soutien du public venu en nombre à Marcel-Cerdan n’a pas suffi à freiner la marche en avant de l’Elan chalonnais, notamment porté par un John Roberson opportuniste (20 points, 4 interceptions, 6 passes et 8 fautes provoquées).
A la mi-temps, les Parisiens comptaient 12 points de retard. Un écart qui s’est maintenu dans le troisième quart avant de tourner totalement à l’avantage de Chalon, auteur d’un cinglant 24-9 dans l’ultime période. Il faut dire que Frédéric Fauthoux n’a pas trop insisté sur la fin. L’entraîneur a préféré faire sortir ses cadres (Campbell, Rich) sous les ovations du public, histoire de les récompenser. Car derrière la frustration liée à la défaite, cette saison reste au-delà des espérances franciliennes, sixième de la saison régulière et demi-finaliste du championnat malgré un budget moindre.

Avec lequipe.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here