PARTAGER

Candidat au poste de président de la section de basket du Dakar université club (Duc), El Hadji Pathé Touré, opposé à Cheikh Mamina Diop, se réclame comme le candidat le plus légitime parce que choisi par les dirigeants, supporters, mais aussi les anciennes joueuses du club pour la succession de Me Babacar Ndiaye. Au moment où les responsables du club tentent de trouver un consensus au point de reporter l’Ag qui était prévue ce dimanche.

La saison est loin d’être terminée au Dakar université club (Duc). Après les contre-performances au cours de la saison, la démission de certains membres du staff technique de l’équipe féminine, le boycott des supporters et le départ annoncé du président du club, on joue les prolongations.
Prévue ce dimanche, l’Assem­blée générale élective de la section de basket du Duc a finalement été reportée à «une date ultérieure» afin de trouver, dit-on, un consensus parmi les deux candidats déclarés. Le troisième ayant désisté, «faisant preuve de grandeur» pour laisser la place à El Hadji Pathé Touré et Cheikh Mamina Diop.
Deux cadres du club qui aspirent à poursuivre le travail entamé par le président sortant Me Babacar Ndiaye. Deux ténors qui n’ont pas su trouver un terrain d’entente, malgré les médiations entreprises par les membres du Comité directeur ou encore le directeur du Coud Abdoulaye Sow. Même si les deux parties ont prévu de reprendre les négociations au cours de la semaine, l’issue ne s’annonce pas facile.
Joint par téléphone hier, M. Touré, qui dit avoir été le premier à annoncer sa candidature, révèle avoir été «proposé par les dirigeants, anciens responsables du club, le Collectif des anciennes joueuses et le Comité des supporters…»
«Je suis le premier à avoir déposé ma candidature. Depuis que le président Babacar Ndiaye a décidé de partir, je me suis présenté. Les gens du club m’ont encouragé à reprendre le flambeau. Je ne suis pas un novice», confie M. Touré. Par ailleurs Directeur juridique et des ressources humaines à l’entreprise Jean Lefebvre, il se considère comme «le candidat le plus légitime pour avoir toujours été là pour défendre les intérêts du Duc».

«On n’a pas vu Mamina Diop depuis plus de 20 ans»
Et celui qui veut remplacer Me Babacar Ndiaye de jeter une pierre dans le jardin de son adversaire, Cheikh Mamina Diop. «Je crois qu’il y a juste une semaine qu’il a déclaré sa candidature», regrette M. Touré. Avant «C’est quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis plus de 20 ans. C’est vrai que c’est un ancien du Duc, mais il a tourné le dos au club depuis. A l’inverse, nous sommes restés même pendant les moments les plus difficiles.»

«Il n’y a pas de crise au Duc»
Soucieux de l’avenir du club, M. Touré a tenu à préciser qu’il n’y avait nullement de crise au sein du Duc. C’est d’ailleurs «pour éviter la crise que j’ai pris la décision de me présenter. On ne peut pas actuellement parler de crise. Nous sommes toujours au sommet du basket sénégalais. Maintenant, il faut sonner le grand rassemblement pour permettre au club de rester au sommet», dira-t-il. Pour cela, il compte «rassembler la famille du Duc autour d’un même objectif». Reste à savoir si son programme sera suffisant pour convaincre son adversaire à renoncer à sa candidature et lui baliser le chemin de la présidence. La «balle orange» est dans le camp des médiateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here