PARTAGER

Avec une équipe diminuée (sans Binetou Diémé et avec une Astou Traoré gênée par son genou), le Sénégal a été éliminée (48-63) hier du Mondial par l’Espagne, pays hôte. Après une première mi-temps bien maîtrisée (34-34), les Filles de Cheikh Sarr, faute d’arguments défensifs et offensifs, ont logiquement craqué dans les deux derniers quarts temps.

Les Lionnes du basket quittent le Mondial après leur défaite, hier à Tenerife, face à l’Espagne, pays hôte de la 18e édition. Les Filles de Cheikh Sarr ont pourtant su rivaliser avec les Espagnoles en première mi-temps (34-34) avant de craquer lors des deux derniers quarts temps. L’absence de la meneuse, Bintou Diémé, blessée contre la Chine, mais également la capitaine de l’équipe, Astou Traoré, diminuée par un genou douloureux ont pesé sur le match. Ce qui n’était pas pour arranger les choses du côté du staff technique sénégalais. Du coup, le coach, Cheikh Sarr, se devait de colmater avec les moyens du bord. Lui qui, jusque-là, tourner avec 9 joueuses, a été contraint de faire confiance à tout son banc. La marche devenait dès lors trop haute pour espérer un second exploit.
Après la victoire historique devant la Lettonie (70-69), l’Equipe nationale féminine se devait de battre l’Espagne pour continuer l’aventure dans ce Mondial. Encore que, au sein de l’Equipe espagnole, il y avait une certaine Astou Ndour. Pour les retrouvailles avec son pays d’origine, le pivot espagnol a une fois de plus été monstrueux. Comme ce fut d’ailleurs le cas lors des dernières confrontations avec son pays d’origine. Formée au Sénégal, précisément au Jaraaf, elle a réalisé une fois de plus un match parfait.
Dans le premier quart temps, malgré une bonne entame, les Lionnes vont subir le jeu des Espagnoles. Les deux fautes de Maïmouna Diarra et la sortie de Astou Traoré, après cinq minutes de jeu, vont impacter la prestation de l’équipe. Les trois paniers primés de Mame Diodio Diouf permettent aux Lionnes de rester dans le match. L’option de miser sur les shoots extérieurs a finalement porté ses fruits, à l’inverse des autres matchs. Les Lionnes remportent ainsi le premier quart temps sur un shoot au buzzer de la meneuse, Ndèye Khadidiatou Dieng (18-17).
Les Sénégalaises vont s’offrir une petite avance de six points (17-23) au début du second quart temps. Malheureusement, avec trop de précipitation en attaque, en plus la fatigue, elles marquent le pas ; permettant à l’équipe d’Espagne de recoller au score et d’égaliser (32-32) en moins de deux minutes. A la pause, le score sera de parité (34-34).

Une seconde période fatale aux Sénégalaises
La seconde mi-temps sera fatale pour les vice-championnes d’Afrique avec un début du troisième quart temps catastrophique. En plus des quatre fautes de Mame Marie Sy, les Sénégalaises subissent et laissent l’éEquipe espagnole reprendre les commandes (46-40). Le retour sur le parquet de la capitaine, Astou Traoré, laissée sur le banc quasiment tout le match, ne change pas grand-chose. Appuyée par son public, l’Espagne déroule et Astou Ndour reste intraitable en défense. L’écart grandit et atteint les 12 points dans les cinq dernières minutes. Les Lionnes tenteront de résister. En vain. L’Espagne finit par s’imposer de 15 points. Les Lionnes peuvent se satisfaire du match réalisé contre le pays hôte, mais également de ce Mondial 2018 qu’elles quittent la tête haute.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here